Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

Création officielle d'une université en Guyane

AFP

La ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, le 23 juillet 2014 à ParisLa ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, le 23 juillet 2014 à Paris

La ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, le 23 juillet 2014 à ParisLa ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, le 23 juillet 2014 à Paris

Le décret ministériel entérinant la sortie du pôle universitaire guyanais de l'université des Antilles et de la Guyane a été publié jeudi, alors que la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso achève une visite officielle de trois jours dans ce département ultramarin.

A partir du 1er janvier 2015, les campus universitaires de Kourou et de Cayenne ne dépendront plus de Pointe-à-Pitre.

La future université de Guyane sera gouvernée par un président, un conseil d'administration de vingt-huit membres et un conseil académique de vingt-six sièges. Ces deux instances seront ouvertes au monde universitaire ainsi qu'aux représentants des collectivités, de la recherche et du secteur économique. Le siège sera implanté sur le campus de Cayenne.

La parution du décret était attendue depuis six mois. Le 30 octobre 2013 Geneviève Fioraso avait annoncé la décision de créer une université de plein exercice en Guyane. Cette décision faisait suite à une grève de 21 jours des étudiants, du personnel administratif et des enseignants.

Les récriminations portaient sur le difficile fléchage des postes enseignants et administratifs, l'absence de restauration, l'insécurité, le peu de moyens alloués aux étudiants, ainsi qu'une offre de formation jugée incohérente.

A la suite des dénonciations par le syndicat Snesup, une information judiciaire pour "escroquerie en bande organisée et détournements de fonds en bande organisée" au sein de l?université des Antilles et de la Guyane a par ailleurs été ouverte par le procureur de la République de Fort-de-France, Éric Corbaux.

Interrogé par Le Monde, Eric Corbaux avait regretté "l?existence d?un système qui perdure depuis un certain nombre d?années". Il se référait également au rapport 2012 de la Cour des comptes qui épinglait la gestion universitaire et un laboratoire martiniquais, le Ceregmia.

Selon Mediapart, le détournement de fonds européens, notamment, aurait atteint "plusieurs millions d'euros".

Première publication : 31/07/2014