Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Moyen-Orient

En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

© Mehdi Chebil/France 24

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Mehdi CHEBIL

Dernière modification : 31/07/2014

Près de 4 000 personnes se sont réunies, jeudi, devant l’ambassade d’Israël à Paris pour exprimer leur soutien à l’État hébreu, dont la sanglante offensive à Gaza est de plus en plus critiquée par la communauté internationale.

"Israël vivra, Israël vaincra !", "Hamas assassins !". Pour la première fois depuis le déclenchement de l’opération militaire israélienne le 8 juillet à Gaza, ce sont des manifestants pro-Israël qui ont battu le pavé parisien, jeudi 31 juillet. Près de 4 000 personnes ont ainsi répondu à l’appel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) pour un "rassemblement unitaire des amis d'Israël", sous les fenêtres de l’ambassade de l’État hébreu, à Paris.

"Le monde entier est en train de traiter Israël d’assassin, mais j’aimerais voir comment d’autres pays réagiraient face à ces lancers de roquettes !", s’exclame Audrey, venue du Val-de-Marne pour soutenir l’État hébreu.

La manifestante de 41 ans, qui brandit une affiche montrant la Tour Eiffel visée par des missiles, regrette les nombreux morts à Gaza mais les impute au mouvement islamiste palestinien Hamas.

>> À voir sur France 24 : Au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

"C’est malheureux mais c’est le Hamas qui utilise les civils palestiniens comme boucliers humains", affirme-t-elle, en reprenant la terminologie du gouvernement israélien.

Audrey est l’une des rares personnes à être venue avec sa propre affiche. La plupart des pancartes brandies par les manifestants - "Hamas Terroriste", "Tous Unis Face au Terrorisme", "Gaza Otage du Hamas", "Israël Légitime Défense" - ont été fournies par le Crif.

"Je suis venue pour mes enfants"

Mais au-delà du soutien à Israël, plusieurs manifestants se sont d’abord déplacés pour protester contre ce qu’ils décrivent comme une flambée de l’antisémitisme en France.

"J’ai quatre enfants qui sont nés ici et c’est pour eux que je suis venue aujourd’hui. Pour nous l’antisémitisme, c’est d’abord un sentiment de peur", confie à France 24 Linda Cohen, Israélienne de 58 ans.

"Mes enfants habitent dans une cité du 20e arrondissement. Le samedi (pour le chabbat NDLR), je les oblige à mettre une casquette et ils doivent dissimuler la chaîne avec leur étoile de David", regrette-t-elle.

Les incidents se sont multipliés dans la capitale depuis les heurts qui ont opposé des membres de la Ligue de défense juive (LDJ) et des manifestants pro-palestiniens, le 13 juillet dernier, à proximité d’une synagogue dans la rue de la Roquette à Paris. Les commerçants de la rue des Rosiers, cœur historique du judaïsme à Paris, ont fait état de "descentes" et de manœuvres d’intimidation de la part d’émeutiers à la suite de chaque défilé pro-palestinien dans la capitale.

Des incidents qui renforcent encore le climat de peur dans la communauté juive parisienne, qui estime qu’il devient difficile de soutenir Israël en public. "Mes enfants voient leurs copains de 20 ans en djellabah crier tout haut ce qu’ils pensent… Dans le climat actuel, c’est impossible pour mes enfants de s’exprimer aussi librement. Au contraire, ils doivent se cacher", explique Linda Cohen.

Première publication : 31/07/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)