Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

asie

Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

© STR, AFP | Les habitants d'un village cherchent des effets personnels parmi les décombres.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/07/2014

Au moins 150 personnes pourraient avoir été tuées dans un glissement de terrain provoqué mercredi par de fortes pluies dans l'ouest de l'Inde. Plus de 400 secouristes sont mobilisés, mais leur tâche est rendue difficile en raison des pluies.

L'ouest de l'Inde connaît une mousson meurtrière. Plus de 150 personnes pourraient avoir succombé, prises au piège à la suite d'un glissement de terrain dans le district de Pune dû à la mousson.

"Nous avons 19 corps et nous pensons en retrouver encore 140 en considérant que 44 maisons ont été ensevelies", a ainsi dit le directeur adjoint des services de santé du district, où une colline s'est effondrée. La télévision a montré des images spectaculaires d'une véritable avalanche de boue de rochers et d'arbres provoquant des nuages de poussières.

Les pluies rendent difficile le travail des secouristes

Les services de secours ont indiqué qu'ils avaient mobilisé près de 400 secouristes confirmés mais dont la tache s'avère particulièrement difficile en raison des pluies. "Le problème pour nous est que plus nous enlevons de boue et plus il y en a qui s'accumule en raison des pluies incessantes", a indiqué Pravin Sadhale, membre d'un organisme de secours.

La police a isolé le village le plus touché par le glissement de terrain afin d'y rétablir l'ordre alors que de nombreuses personnes ont tenté de s'approcher du lieu du drame, ce qui a gêné considérablement le travail des secouristes. Actuellement, seuls les ambulances et les véhicules de secours sont autorisés à pénétrer sur les lieux de la catastrophe.

Les opérations de secours sont d'autant plus délicates que ce village est éloigné d'une vingtaine de kilomètres de la clinique la plus proche, a indiqué un responsable.

Le Premier ministre a fait part de son "accablement" sur son compte Twitter.

Plusieurs autres régions de l'Inde ont été sérieusement affectées par la mousson. D'autres glissements de terrain ont eu lieu dans les États de Himachal, Pradesh et Uttarakhand au cours des derniers jours.

Avec AFP
 

Première publication : 31/07/2014

  • INDE

    Le nationaliste hindou Modi prête serment en tant que Premier ministre de l'Inde

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES INDIENNES

    Une "nouvelle ère" s'ouvre après la victoire du nationaliste hindou Modi

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS

    Législatives en Inde : victoire écrasante des nationalistes hindous

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)