Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages kurdes repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Lagardère confirme ses objectifs annuels après un redressement au 2e trimestre

AFP

Arnaud Lagardè à Paris le 6 mai 2014 lors d'un meetingArnaud Lagardè à Paris le 6 mai 2014 lors d'un meeting

Arnaud Lagardè à Paris le 6 mai 2014 lors d'un meetingArnaud Lagardè à Paris le 6 mai 2014 lors d'un meeting

Lagardère a vu son activité se redresser au deuxième trimestre, ce qui lui permet de se montrer "confiant" sur ses objectifs annuels, malgré une perte nette enregistrée au premier semestre, a-t-il annoncé jeudi.

"Nous sommes confiants pour nos objectifs annuels" et même en cas de détérioration de la conjoncture "nous pensons que nous pourrons compenser", a assuré Dominique d'Hinnin, directeur financier du groupe, au cours d'une conférence téléphonique.

Le groupe recentré sur les médias et services vise un résultat opérationnel courant (resop) média, considéré comme un indicateur clef pour le groupe, en croissance de 0% à 5% par rapport à 2013, à change constant et hors effet de la cession éventuelle de son activité distribution de presse.

Sur le semestre, ce resop média est en recul de 7,2% à 128 millions d'euros.

Le groupe a dégagé une perte nette de 33 millions d'euros, en raison "d'une charge d'impôt élevée", notamment 28 millions d'impôts sur les dividendes, contre un bénéfice net de 1,483 milliard un an plus tôt gonflé par la cession de sa part dans EADS (aujourd'hui Airbus), précise-t-il dans un communiqué.

Ajusté (hors éléments non récurrents ou non opérationnels), le bénéfice net se monte à 33 millions d'euros, stable par rapport à l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires du groupe atteint 3,364 milliards d'euros, en recul de 1,2% en données brutes (-2,6% en données comparables).

Au deuxième trimestre, il s'inscrit toutefois en hausse dans toutes les divisions sauf Lagardère Active (presse) au deuxième, gagnant 3,3% pour l'ensemble du groupe à 1,838 milliard.

- Négociations commerciales avec Amazon -

Les ventes de l'édition se montent à 903 millions d'euros sur le semestre, en baisse de 1,5% (-1% en données comparables), marqué par une comparaison défavorable avec les bonnes performances réalisées l'an dernier par cette division, en France notamment.

Au deuxième trimestre, les ventes progressent de 2,5% en données comparables, mais le groupe prévient que "l'effet de comparaison défavorable devrait se poursuivre au deuxième semestre en littérature générale et dans l'éducation".

Dominique D'Hinnin note que les ventes d'e-book "semblent avoir atteint un plateau", notamment aux Etats-Unis et concède que les difficultés du groupe avec le géant américain de la distribution Amazon "ont peut-être eu un petit effet".

Le groupe a précisé que les négociations commerciales se poursuivaient avec Amazon, en conflit avec plusieurs maisons d'édition, dont sa filiale Hachette, qui se plaignent d'un allongement des délais de livraison ou de l'arrêt des précommandes de leurs livres.

Lagardère Services (distribution) enregistre un chiffre d'affaires de 1,852 milliard au premier semestre, en hausse de 2,1% en données brutes (stable en comparables) et en progression de 6% sur le seul deuxième trimestre.

La filiale LS Travel Retail (distribution dans les gares et aéroports) a crû de 8,1% au premier semestre, grâce à "la croissance des trafics passagers, l'intégration des acquisitions (Gerzon à Amsterdam et Airest en Italie) et le développement des segments duty free et restauration".

Mais les activités de distribution de presse LS Distribution, que le groupe a mis en vente, sont en revanche en retrait de 6,6%.

Dag Rasmussen, le PDG de cette filiale frappée par la crise de la presse, a reconnu "que les conditions de marché avaient rendu un peu plus lentes qu'espéré" les négociations en vue d'une cession. Le groupe avait indiqué précédemment tabler sur une cession au premier semestre.

Le chiffre d'affaires de Lagardère Active (médias) est en recul de 7,7% en données brutes (-10% à données comparables) à 435 millions. Cette activité souffre d'une base de comparaison défavorable avec les livraisons atypiques dans la production audiovisuelle l'an dernier. En excluant cet effet, le chiffre d'affaires diminue de 5,6%.

Le chiffre d'affaires publicité est notamment en baisse de 5,9% dans cette branche, la seule a avoir connu une évolution négative de ses ventes au deuxième trimestre.

L'activité de Lagardère Unlimited (négociation de droits sportifs) continue de régresser sur le semestre (-14,6%) à 174 millions d'euros, mais elle connaît une amélioration au deuxième trimestre.

Au 30 juin l'endettement du groupe atteignait 1,091 milliard, essentiellement en raison de la distribution de dividendes (959 millions), pour des liquidités disponibles de 2,184 milliards (trésorerie, placements et lignes de crédit).

Première publication : 31/07/2014