Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

-70°C et pas que de la glace à la surface de la comète 67P, selon Rosetta

AFP

Photographie fournie par l'ESA de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko par la sonde Rosetta le 31 juillet 2014 -- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT

Photographie fournie par l'ESA de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko par la sonde Rosetta le 31 juillet 2014 -- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS --Photographie fournie par l'ESA de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko par la sonde Rosetta le 31 juillet 2014

La température moyenne de la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, évaluée à -70°C par la sonde Rosetta, est "trop chaude" pour que la comète soit exclusivement recouverte de glace, a indiqué vendredi l'Agence spatiale européenne (ESA).

Elle doit plutôt avoir "une croûte poussiéreuse et foncée", selon l'ESA.

La sonde spatiale européenne Rosetta a "rendez-vous" mercredi avec cette comète, dont elle s'approchera à 100 km de distance.

Un de ses onze instruments, Virtis, un spectromètre imageur, a réalisé entre le 13 et le 21 juillet les premières mesures de température de la comète, qui se trouvait alors encore entre 14.000 km et 5.000 km de distance, précise l'ESA dans un communiqué. Tchourioumov-Guérassimenko se trouvait à quelque 555 millions de km du Soleil.

A partir des données de Virtis, les scientifiques ont pu déterminer que la température moyenne de sa surface était d'environ -70°C.

C'est froid, mais quand même trop chaud (de 20 à 30°) pour qu'une comète à cette distance soit exclusivement couverte de glace.

Ces premières mesures confirment, selon l'ESA, qu'une grande partie de la surface doit être recouverte de poussières.

"Cela n'exclut cependant pas la présence de taches de glace relativement propre", a souligné l'investigateur principal de l'instrument Virtis, Fabrizio Capaccioni (Institut italien d'astrophysique).

Virtis devrait bientôt pouvoir fournir des données plus approfondies.

Rosetta arrivera mercredi à 100 km seulement de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, qu'elle accompagnera dans sa course vers le Soleil.

En novembre, elle doit s'approcher au plus près, 2 à 3 km seulement, pour larguer Philae, un robot laboratoire qui va atterrir sur la comète en la harponnant.

La mission Rosetta est prévue pour durer au moins jusqu'en décembre 2015, tandis que Tchourioumov-Guérassimenko passera au plus près du Soleil en août 2015.

Première publication : 01/08/2014