Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

Brésil: une église évangélique inaugure un temple gigantesque à Sao Paulo

© AFP | Présentation du temple de Salomon, gigantesque lieu de culte évangélique au BrésilPrésentation du temple de Salomon, gigantesque lieu de culte évangélique au Brésil

L?Église universelle du Royaume de Dieu (EURD) fondée il y a 37 ans au Brésil, comptant des millions d'adeptes dans le monde, inaugure jeudi soir à Sao Paulo une giganstesque réplique du Temple de Salomon de Jérusalem.

Cette Église néo-pentecôtiste a été fondée et est dirigée par Edir Macedo, alias "l'évêque Macedo". Cet ancien employé de la Loterie de l?État de Rio de Janeiro, est aussi le propriétaire de la chaîne de télévision Record, la deuxième du Brésil derrière Globo.

L'EURD s?articule essentiellement autour de la notion de la guérison spirituelle et la théologie de la prospérité. Elle revendique 13 millions de fidèles dans 200 pays dont 1,8 million au Brésil où elle compte plus de 6.000 temples.

Mais son plus grand temple devrait être celui de Salomon, à Sao Paulo, dont l'inauguration aura lieu en présence de la présidente brésilienne Dilma Roussef, candidate à la réélection à la présidentielle d'octobre.

En septembre 2011, Edir Macedo, avait été inculpé par le ministère public de Sao Paulo pour blanchiment de millions de dollars obtenus des fidèles sur de fausses promesses d'aide spirituelle.

La construction de cet immense temple avait été estimée en 2010 à 200 millions de reais (67 millions d'euros) quand elle avait été annoncée.

Cependant, la presse brésilienne affirme que le coût final sera de 680 millions de reais (environ 226 millions d'euros).

Les chiffres impressionnent: le temple se trouve sur un terrain de 28.000 m2 dans le quartier pauliste de Bras pour une surface construite de 74.000 m2.

La façade de l'édifice principal mesure 56 mètres. Il bénéficie de sept mètres en sous-sol où se trouve 1.200 places de parking, selon le site web officiel du temple.

Les pierres qui recouvrent le temple ont été apportées d'Israël et l'édifice comprendra des salles d'études de la Bible pour 1.300 enfants, un auditorium, des logements pour les pasteurs et des studios de radio et TV.

Selon les récits bibliques, la construction du temple original a commencé en 960 avant Jésus Christ. Il a été agrandi par le roi Salomon, fils de David. Aujourd?hui il en reste ce que l'on connaît comme le Mur des Lamentations.

Le Brésil, pays comptant le plus de catholiques au monde (123 millions pour 200 millions d'habitants), connaît une croissance spectaculaire des églises évangéliques et surtout néo-pentecôtistes.

Elles regroupent déjà plus de 40 millions de fidèles, avec une hausse de 61% en dix ans (de 2000 à 2010), selon l'Institut brésilien de géographie et statistiques (IBGE, public).