Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

Les déclarations d'intérêt des parlementaires numérisées par des internautes

AFP

Le parlement à Paris, le 23 juillet 2014Le parlement à Paris, le 23 juillet 2014

Le parlement à Paris, le 23 juillet 2014Le parlement à Paris, le 23 juillet 2014

Une semaine après leur publication, les déclarations d'intérêts et d'activités de quelque 900 parlementaires ont été numérisées grâce à "8.000 citoyens", s'est félicité le collectif Regards Citoyens vendredi dans un communiqué.

"Comme nous avions pu le faire par le passé pour explorer les auditions des rapports parlementaires, nous avons ouvert quelques heures après la publication des documents par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) un site invitant les citoyens à une opération de +crowdsourcing+, visant à ressaisir dans un format lisible par tous les intérêts déclarés par les parlementaires", écrit le collectif dans son communiqué.

"L'engouement sur internet a été très rapide: quelques heures à peine après l'ouverture du site, des milliers de citoyens numérisaient les informations à un rythme frénétique atteignant jusqu'à 14.000 saisies en une heure! Tout juste une semaine plus tard, la numérisation complète, qui aurait probablement pris plusieurs mois à la HATVP, est désormais achevée grâce à la participation de 7.924 citoyens!" se félicite Regards Citoyens.

"Si les importants revenus d'une petite minorité de nos élus ont déjà fait les gros titres de la presse, un bilan global sur les intérêts déclarés et la validité de ces déclarations n'a pas encore pu être établi: en effet, la HATVP n'a publié que des versions scannées de ces déclarations manuscrites, préférant attendre le développement futur d'un site de télédéclaration pour pouvoir assurer réellement l'accès en Open Data", relève-t-on.

Les déclarations, qui n'avaient pas toutes le même modèle, étaient d'ailleurs parfois remplies avec une écriture difficilement lisible, compliquant leur compréhension.

"En l'état, il n'était donc pas possible de rechercher facilement dans l'ensemble de ces documents, ni de tirer de conclusions statistiques à partir des quelques 11.000 éléments déclarés par les parlementaires", explique-t-on.

Les déclarations d'intérêts et d'activités de quelque 900 parlementaires ont été rendues publiques pour la première fois le 24 juillet, révélant qu'environ 10% d'entre eux exercent une activité rémunérée dans le privé, qui rapporte à une vingtaine d'entre eux plus de 100.000 euros annuels.

Quelque 10 à 15% des 900 parlementaires français emploient par ailleurs un membre de leur famille, bien souvent leur conjointe, une pratique qui n'est pas interdite mais parfois de nature à faire naître des soupçons.

Regards Citoyens se présente comme "un collectif transpartisan qui vise à promouvoir la transparence et utiliser un maximum de données publiques pour alimenter le débat politique."

Première publication : 01/08/2014