Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Dernière AG italienne pour Fiat, qui devient Fiat Chrysler Automobiles

AFP

Représentation de la nouvelle entité Fiat-Chrysler devant le siège social à Turin, le 1er août 2014Représentation de la nouvelle entité Fiat-Chrysler devant le siège social à Turin, le 1er août 2014

Représentation de la nouvelle entité Fiat-Chrysler devant le siège social à Turin, le 1er août 2014Représentation de la nouvelle entité Fiat-Chrysler devant le siège social à Turin, le 1er août 2014

Le constructeur automobile italien Fiat tenait vendredi à Turin son ultime assemblée générale, appelée sauf surprise à valider sa transformation en Fiat Chrysler Automobiles (FCA).

L'assemblée a été ouverte par le président de Fiat John Elkann au siège historique du vieux groupe automobile, le "Lingotto" à Turin.

Les actionnaires de la vénérable Fabbrica Italiana Automobili Torino (Fiat) sont invités à voter en faveur de la fusion de Fiat en une société de droit néerlandais qui sera elle-même prochainement rebaptisée Fiat Chrysler Automobiles, avant une cotation à Wall Street en octobre (et à Milan en cotation secondaire).

Le nouveau groupe, qui devrait se classer au septième rang mondial, sera de droit néerlandais et domicilié fiscalement au Royaume-Uni, imitant en cela sa compagnie parente CNH Industrial, dont la fusion a été achevée l'année dernière. Si la fusion est validée, FCA tiendra ses assemblées générales près d'Amsterdam, aux Pays-Bas.

Anticipant des critiques en Italie, Fiat s'est une nouvelle fois défendue de vouloir abandonner le pays. "Les activités italiennes et l'engagement envers l'Italie demeurent inchangés", a indiqué le groupe dans un document publié cette semaine à l'intention des actionnaires.

"Nombre des motifs du transfert aux Pays-Bas sont liés à l'environnement juridique néerlandais et cette décision ne traduit pas une intention de réduire les activités industrielles de Fiat en Italie", selon le document.

Fiat détient officiellement 100% de Chrysler depuis le 21 janvier 2014, suite au rachat des 41,46% du capital qui lui manquaient, après un parcours de cinq années émaillé de féroces batailles juridiques avec Veba, le fonds de pension du syndicat américain UAW.

Première publication : 01/08/2014