Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

Dette: l'Argentine n'attend rien de la réunion avec le juge à New York

AFP

Le chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich le 30 juillet 2014 à Buenos AiresLe chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich le 30 juillet 2014 à Buenos Aires

Le chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich le 30 juillet 2014 à Buenos AiresLe chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich le 30 juillet 2014 à Buenos Aires

Buenos Aires n'attend aucune solution au litige Argentine-fonds "vautours" lors de la réunion avec le juge américain Thomas Griesa, programmée vendredi à 15h00 GMT à New York, selon le chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich.

"Nous ne pouvons pas avoir d'attentes favorables car (le juge Griesa, qui suit le dossier depuis 10 ans) a toujours eu une vision partiale", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

En défaut de paiement partiel sur sa dette extérieure depuis mercredi, l'Argentine peut en revanche espérer un accord entre les fonds "vautours" et des banques internationales ayant proposé un rachat de la dette d'1,3 milliard de dollars.

Pour M. Capitanich, la réunion de vendredi qui doit rassembler des représentants des fonds spéculatifs NML et Aurelius et des émissaires argentins sera consacrée à des aspects de second plan du "processus de paiement", dit-il en référence à l'échéance de 539 millions de dollars aux créanciers restructurés versée le 26 juin par Buenos Aires.

Cette somme est bloquée dans une banque américaine car l'Argentine était obligée par la justice américaine à régler sa dette envers les fonds "vautours" avant de procéder à tout remboursement de sa dette auprès des autres créanciers.

Première publication : 01/08/2014