Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nuits de violences à Ferguson et 15e sommet de la Francophonie à Dakar

En savoir plus

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

Moyen-Orient

Gaza : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

© Antoine Mariotti, FRANCE 24 | Un char israélien non loin de la frontière de la bande de Gaza.

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2014

Cinq soldats israéliens et 25 Palestiniens auraient été tués vendredi dans le sud de la bande de Gaza, après le début de la trêve. Selon le quotidien israélien "Haaretz", l'armée aurait mis fin au cessez-le-feu.

Deux heures après son entrée en vigueur vendredi 1er août, le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vole en éclats. Le quotidien israélien "Haaretz", citant un officiel de l'armée, a annoncé la fin de la trêve.

Selon Antoine Mariotti, envoyé spécial de FRANCE 24 en Israël, qui cite une source gouvernementale israélienne, un groupe de Palestiniens a attaqué les soldats israéliens près de Rafah. Il y aurait quatre soldats israéliens morts. L’armée a répliqué avec son artillerie.

"Haaretz" affirme pour sa part que plusieurs Palestiniens et cinq soldats israéliens auraient été tués lors d'un échange de tirs. Au moins 25 Palestiniens ont été tués dans cette même zone, dans des bombardements de l'armée israélienne consécutifs à la fusillade.

Le gouvernement israélien a accusé le mouvement islamiste palestinien du Hamas et ses alliés de "violation flagrante" du cessez-le-feu. Pourtant, Israël et le Hamas avaient pour la première fois tous deux accepté, dans la nuit de jeudi à vendredi, une trêve humanitaire de 72 heures.

Des négociations devaient s'engager vendredi au Caire pour que cette trêve puisse durer plus longtemps que les précédentes, unilatérales. En 25 jours, l'opération israélienne Bordure protectrice a coûté la vie à plus de 1 450 Palestiniens, en grande majorité civils, ainsi qu'à 61 soldats et trois civils côté israélien.

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, en annonçant la trêve dans la nuit de jeudi à vendredi, avait précisé que le cessez-le-feu n'empêcherait pas l'armée israélienne de poursuivre ses opérations derrière ses positions actuelles. Le Hamas avait quant à lui assuré qu'il répliquerait à toute attaque israélienne.

Le cessez-le-feu a été précédé pendant deux heures d'intenses bombardements et de tirs de roquettes, ont constaté les journalistes de l'AFP dans la ville de Gaza.

L'armée israélienne a annoncé la mort de cinq soldats tués jeudi soir par des tirs d'obus palestiniens du côté israélien de la frontière. Dans le secteur de Khan Younès (sud), 14 Palestiniens ont été tués dans la nuit, selon les secours.

L'opération Bordure protectrice, déclenchée le 8 juillet par des frappes aériennes israéliennes, vise à faire cesser les tirs de roquettes du Hamas et de ses alliés, ainsi qu'à détruire les tunnels creusés par le Hamas.

Avec AFP

Première publication : 01/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)