Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Gaza: l'Egypte invite des délégations israélienne et palestinienne

© AFP | Tir israélien le 31 juillet 2014 sur la Bande de GazaTir israélien le 31 juillet 2014 sur la Bande de Gaza

L'Egypte a invité Israël et l'Autorité palestinienne à envoyer des délégations au Caire pour des négociations après l'acceptation par les deux parties d'un cessez-le-feu de 72 heures dans la bande de Gaza, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères.

"L'Egypte insiste sur l'importance pour les deux parties de respecter le cessez-le-feu pour que les négociations se déroulent dans une atmosphère favorable", indique le ministère dans un communiqué.

Le cessez-le-feu doit commencer à 05H00 GMT vendredi.

Les délégations de négociateurs, dont les représentants du Hamas à Gaza, vont partir d'un moment à l'autre, et devraient arriver au Caire dans le courant de la journée de vendredi, selon un haut responsable du Hamas.

Ezzat al-Rishq, membre de la direction politique du Hamas siègant à Doha, a affirmé à l'AFP que des négociations approfondies étaient nécessaires en ce qui concerne le blocus de la bande de Gaza par Israël.

"Plus d'efforts sont requis", a-t-il dit au cours d'un entretien téléphonique depuis Doha. "Mais à présent le monde entier sait que Gaza n'acceptera pas un siège".

Israël et le Hamas ont accepté une trêve humanitaire de 72 heures à Gaza à compter de vendredi matin.

Israël poursuivra cependant ses opérations "défensives" contre les tunnels creusés par le Hamas, a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry.