Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Irak: 17 soldats tués dans des combats au sud de Bagdad

AFP

Un soldat irakien, en juin 2014Un soldat irakien, en juin 2014

Un soldat irakien, en juin 2014Un soldat irakien, en juin 2014

Au moins 17 soldats irakiens ont péri vendredi au cours de violents combats contre des jihadistes sunnites au sud de Bagdad, ont indiqué des sources militaire et médicale.

Les affrontements se sont produits à Jourf al-Sakhr, une petite ville sur l'Euphrate située sur une route reliant des bastions insurgés dans l'ouest à des villes saintes chiites au sud de la capitale irakienne.

"Dix-sept soldats ont été tués et trois blessés à Jourf al-Sakhr dans des affrontements avec des insurgés qui ont duré deux heures (vendredi) matin", a déclaré à l'AFP un lieutenant de l'armée. Un médecin militaire a confirmé ce bilan.

Les deux sources ont par ailleurs fait état de la mort de 23 jihadistes du groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI) dans ces combats.

En juin, l'EI a pris le contrôle de larges pans de territoires dans le nord et l'ouest de l'Irak à la faveur d'une offensive menée avec des insurgés sunnites.

Jourf al-Sakhr, localité majoritairement sunnite du nord de la province de Babylone, est le théâtre de combats quasi-quotidiens entre les forces pro-gouvernementales et les insurgés.

L'armée et les milices chiites alliées prennent des positions dans la ville durant la journée, mais se retirent souvent la nuit, permettant aux insurgés de disséminer des bombes.

La prise de Jourf al-Sakhr par les jihadistes menacerait le maintien par les forces gouvernementales de son contrôle sur l'une des deux seules routes reliant Bagdad aux fiefs chiites du Sud, dont les villes de Kerbala et Najaf.

Lundi, 17 personnes, dont des combattants de l'EI, avaient été tuées par un raid des forces gouvernementales sur la ville.

Au total, plus de 1.600 personnes -- 1.401 civils, 185 soldats et 83 policiers -- ont été tuées dans le pays en juillet, selon des chiffres officiels.

En juin, l'Irak avait enregistré son mois le plus meurtrier depuis 2007, avec plus de 2.000 personnes tuées dans des violences.

Le représentant de l'ONU en Irak, Nickolay Mladenov, a pour sa part fait état d'au moins 1.737 personnes tuées en juillet, en soulignant que "les femmes et les enfants sont les plus vulnérables".

Le chaos dans lequel est plongé le pays rend toute vérification indépendante de ces chiffres très difficile.

Vendredi, au moins seize personnes ont été tuées dans des attentats à Bagdad et dans ses environs, ont annoncé des sources policière et hospitalière.

L'attaque la plus sanglante a visé une rue fréquentée du quartier chiite de Sadr City, dans le nord de la capitale, un secteur régulièrement frappé par des attentats et où la sécurité est généralement renforcée avant les prières hebdomadaires musulmanes du vendredi.

Au moins neuf personnes ont péri dans cet attentat à la voiture piégée, qui a également fait 21 blessés.

Dans le centre de Bagdad, trois bombes ont explosé quasi-simultanément près d'une mosquée chiite proche de la place Kholani, faisant cinq morts et 16 blessés.

Et juste au sud de la capitale, à Madain, au moins deux civils ont péri dans l'explosion d'une bombe.

Première publication : 01/08/2014