Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Londres investit près de 380 millions d'euros en recherche génétique

AFP

Le Premier ministre britannique David Cameron le 22 juillet 2014 à LondresLe Premier ministre britannique David Cameron le 22 juillet 2014 à Londres

Le Premier ministre britannique David Cameron le 22 juillet 2014 à LondresLe Premier ministre britannique David Cameron le 22 juillet 2014 à Londres

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé vendredi avoir octroyé 300 millions de livres (378 M d'euros) au financement d'un projet de recherche génétique sur les personnes atteintes de cancers ou de maladies rares.

Ce projet de recherche vise à séquencer le génome des tumeurs et des cellules saines de près de 75.000 patients atteints de cancers ou de maladies rares ainsi que d'étudier celui de leurs proches parents.

Pour l'heure, le projet a déjà séquencé 100 génomes et l'objectif est d'en cartographier 100.000 d'ici à la fin 2017.

Ces recherches "vont placer en quelques années le Royaume-Uni en pointe des recherches génétiques dans le monde", a affirmé le Premier ministre britannique.

Les chercheurs espèrent que l'identification de modifications dans le code génétique entre une cellule saine et une cellule cancéreuse va permettre de développer des traitements plus ciblés, personnalisés et efficaces.

L'analyse génomique des tumeurs a déjà permis de mettre au point des traitements ciblés pour certains types très spécifiques de cancers.

L'imatinib (Glivec) a ainsi transformé le pronostic des leucémies porteuses d'un réarrangement de gènes (la translocation BCR-ABL). Le trastuzamab (herceptine) est également utilisé pour traiter les cancers du sein qui "surexpriment" le gène du récepteur HER2.

Les recherches britanniques visent plus particulièrement les cancers de l'intestin, du sein, du poumon, de l'ovaire et de la prostate ainsi que les leucémies.

La fondation Wellcome Trust, le conseil pour la recherche médical (Medical Research Council) et le service public de santé britannique, le NHS, participent au projet de recherche qui est supervisé par Genomics England, une structure mise en place par le ministère de la Santé.

La société californienne de séquençage de gènes, Illumina, a quant à elle remporté le contrat pour fournir la technologie nécessaire pour développer le projet. Elle doit investir 162 millions de livres dans le projet.

"Dans 20 ans, les chercheurs et l'industrie auront développé des thérapies qui seront personnalisées et ciblées sur des formes spécifiques de cancer", a affirmé le directeur de la Wellcome Trust, Jeremy Farrar.

"Nous regarderons 20 ans en arrière et les chimiothérapies qui donnent tous ces effets secondaires désagréables seront une chose du passé", a-t-il ajouté.

Première publication : 01/08/2014