Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yemen : couvre-feu décrété à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Obama: l'économie américaine est "plus forte" mais beaucoup reste à faire

AFP

Le président américain Barack Obama, le 1er août 2014 à la Maison BlancheLe président américain Barack Obama, le 1er août 2014 à la Maison Blanche

Le président américain Barack Obama, le 1er août 2014 à la Maison BlancheLe président américain Barack Obama, le 1er août 2014 à la Maison Blanche

Le président des Etats-Unis Barack Obama a estimé vendredi que l'économie américaine était "plus forte" mais que beaucoup restait encore à faire, lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

"La bonne nouvelle est que l'économie est clairement plus forte. Les choses s'améliorent", a souligné le président devant les journalistes.

"Mais il y a une série de mesures que nous pourrions prendre pour maintenir cette lancée, et peut-être l'accélérer", a-t-il ajouté.

Et de préciser: "Il y a des mesures que nous pourrions prendre qui résulteraient en une augmentation du nombre d'emplois, de plus hauts salaires, de plus hauts revenus, davantage d'aide pour les familles de la classe moyenne".

"Mais jusqu'à présent, du moins au Congrès, nous n'avons pas vu (les élus) être désireux ou capables d'adopter ces mesures", a dénoncé M. Obama dont les adversaires républicains contrôlent la Chambre des représentants.

"J'ai poussé pour des idées de bon sens comme reconstruire nos infrastructures (...), soutenir des millions d'emplois de valeur et aider les entreprises à être compétitives. J'ai appelé à relever le salaire minimum", a cité en exemples le président, regrettant que "toutes ces mesures aient été jusqu'à présent bloquées ou ignorées par les républicains du Congrès".

L'économie américaine a rebondi beaucoup plus vigoureusement que prévu au deuxième trimestre, grâce à un mélange vertueux d'investissements, de consommation des ménages et d'exportations.

Le Produit intérieur brut a ainsi grimpé de 4% en rythme annualisé sur la période d'avril à juin, selon les chiffres officiels révélés mercredi.

L'économie des Etats-Unis a par ailleurs continué de créer des emplois en juillet. Selon les chiffres du département du Travail publiés vendredi, il s'est créé 209.000 emplois en juillet, un net ralentissement par rapport à l'excellente performance de juin qui avait pris de court les analystes.

Ces chiffres légèrement décevants ont toutefois été en partie compensés par des révisions à la hausse des créations d'emplois en mai et juin (15.000 de plus au total).

Première publication : 01/08/2014