Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

La préfecture autorise la manifestation pour Gaza de samedi à Paris

AFP

Des personnes protestent le 31 juillet 2014 Place de la Rotonde à Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et apportent leur soutien au peuple palestinien à l'appel de l'organisation CAPJO-EuroPalestineDes personnes protestent le 31 juillet 2014 Place de la Rotonde à Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et apportent leur soutien au peuple palestinien à l'appel de l'organisation CAPJO-EuroPalestine

Des personnes protestent le 31 juillet 2014 Place de la Rotonde à Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et apportent leur soutien au peuple palestinien à l'appel de l'organisation CAPJO-EuroPalestineDes personnes protestent le 31 juillet 2014 Place de la Rotonde à Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et apportent leur soutien au peuple palestinien à l'appel de l'organisation CAPJO-EuroPalestine

La préfecture de police de Paris autorise la manifestation propalestinienne qui doit se tenir samedi à Paris, entre Denfert-Rochereau et Invalides, a-t-on appris vendredi de source policière.

La manifestation partira à 15H00 de la place Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement), dans le sud de la capitale, pour rejoindre les Invalides (VIIe), comme ce fut déjà le cas au cours d'un précédent défilé parisien autorisé par les autorités le 23 juillet.

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui réunit une cinquantaine d'associations, partis et syndicats, a lancé un appel "unitaire" à manifester samedi pour dire "Halte à l'agression israélienne" et demander la "levée du blocus, illégal et criminel de Gaza".

Ce collectif est à l'origine de la manifestation du 23 juillet, qui avait réuni dans le calme près de 15.000 personnes selon la police.

A Paris, samedi dernier, une autre manifestation propalestinienne qui devait partir de la place de la République avait été interdite. Plusieurs milliers de personnes s'y étaient néanmoins rendues, occasionnant des heurts limités avec les forces de l'ordre.

Un des organisateurs de ces manifestations, Youssef Boussoumah, du parti des Indigènes de la République, a estimé vendredi sur RMC que ces débordements étaient le fait d'un "groupe qui s'appelle Gaza Firm" et dont les membres "sont des fachos". "Ils sont 40, ils sont ultra-minoritaires et ils seront absolument exclus" samedi, a-t-il dit.

"Gaza Firm" regroupe une poignée de jeunes issus de groupes de supporters du PSG. Promu par le site Égalité et Réconciliation de l'essayiste d'extrême-droite Alain Soral, les "Gaza Firm" étaient quelques dizaines à défiler masqués et en noir, derrière leur banderole, à la manifestation parisienne du 23 juillet.

"L'objectif de la manifestation de samedi est de présenter un front aussi uni que possible, comme ce fut le cas le 23 juillet" en rassemblant toutes les organisations qui appellent à manifester depuis le début de l'offensive israélienne sur Gaza, avait déclaré mercredi à l'AFP Didier Fagart, de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS).

L'offensive israélienne à Gaza a coûté la vie à plus de 1.450 Palestiniens, en grande majorité civils, ainsi qu'à 61 soldats et trois civils côté israélien depuis 25 jours.

Première publication : 01/08/2014