Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Rugby: les Françaises à la conquête de la Coupe du monde

AFP

Le trophée de la Coupe du monde 2014 de rugby, présenté le 19 avril 2014 au stade Jean-Bouin à ParisLe trophée de la Coupe du monde 2014 de rugby, présenté le 19 avril 2014 au stade Jean-Bouin à Paris

Le trophée de la Coupe du monde 2014 de rugby, présenté le 19 avril 2014 au stade Jean-Bouin à ParisLe trophée de la Coupe du monde 2014 de rugby, présenté le 19 avril 2014 au stade Jean-Bouin à Paris

Le XV de France dames débute vendredi (20h45) face au pays de Galles son Mondial en forme de croisade, à la fois pour tenter de décrocher un premier titre planétaire mais aussi pour la popularisation de son sport.

Les Françaises sont face à leur histoire: invaincues en 2014, auteures du Grand Chelem dans le dernier Tournoi des six nations, elles se rêvent comme le porte-drapeau du continent européen avec la possibilité d'un sacre le 17 août au stade Jean-Bouin à Paris. Pour, peut-être, rompre le scénario monotone des quatre précédentes éditions, remportées par la Nouvelle-Zélande, dont trois fois (2002, 2006, 2010) face à l'Angleterre.

Il faudra d'abord surmonter la double pression d'un Mondial à domicile et d'un statut de prétendantes au titre pour sortir premières d'une poule C compacte (pays de Galles, Afrique du Sud, Australie) et s'assurer d'une qualification directe pour les demi-finales.

Favorites parmi les 12 équipes en lice réparties en trois poules? "On n'y pense pas vraiment. On nous le rappelle souvent mais ce n'est pas ce qui nous préoccupe le plus", assure le pilier Hélène Ezanno (29 ans, 31 sél.).

"On rêve de soulever la coupe mais on ne va pas griller les étapes", tempère le talonneur Gaëlle Mignot (27 ans, 39 sél), désignée capitaine pour la compétition après l'arrêt contraint de carrière de Marie-Alice Yahé, victime de nombreuses commotions cérébrales.

Les Bleues, dont le groupe a été largement renouvelé après le Mondial-2010, ont en tous cas engrangé une bonne dose de confiance en remportant le dernier Tournoi, après une victoire fondatrice contre l'Angleterre à Twickenham en 2013 (30-20 avec cinq essais à la clé).

"On a désormais une équipe très homogène, renforcée avec des filles du VII: on a beaucoup plus de vitesse derrière, détaille Mignot. Devant on est très denses, avec un gros paquet."

-'Une occasion en or'-

La préparation estivale de la compétition a aussi apporté son lot de promesses, à l'image des deux victoires contre l'Espagne (37-3) puis contre l'Afrique du Sud (46-8), en juillet entre les deux stages de Tignes et Falgos.

L'inconnue viendra principalement de l'Australie que les Bleues rencontreront le 9 août lors du dernier match de poules. Les repères manquent contre les nations du Sud que les Bleues n'ont guère l'occasion d'affronter, si ce n'est lors des Mondiaux: le dernier France-Australie avait été perdu 22-8 lors du match pour la troisième place de l'édition 2010.

En filigrane, l'enjeu est aussi plus large pour les Bleues qui tiennent "une occasion en or" - dixit Ezanno - de faire décoller le rugby féminin dans l'Hexagone.

"C'est une chance inouïe, abonde Mignot. La Coupe du monde est retransmise dans plusieurs pays, beaucoup plus de médias viennent nous voir et cela donne un coup de +boost+ à ce sport."

Les matches de poule, organisés au Centre national du rugby de Marcoussis à une quarantaine de kilomètres au sud de Paris, devraient drainer quelques milliers de spectateurs en dépit de la torpeur estivale. Les demies et la finale à Jean-Bouin, doté de 20.000 places, pourraient être une belle vitrine, espère la Fédération française de rugby.

A condition de réussir leur parcours, les Bleues espèrent ainsi susciter l'engouement, comme ont pu le faire les "Braqueuses" du basket, les footballeuses ou encore les handballeuses.

. La formule

Douze équipes sont réparties en trois poules de quatre

Groupe A: Angleterre, Canada, Samoa, Espagne

Groupe B: Nouvelle-Zélande, Irlande, Etats-Unis, Kazakhstan

Groupe C: Australie, France, Afrique du Sud, Pays de Galles

A l'issue de la phase de poules, les trois premières de chaque groupe et l'équipe terminant meilleur deuxième sont qualifiées pour les demi-finales.

Les équipes sont également classées de 1 à 12 en fonction de leurs résultats. Ce classement déterminera la composition des demi-finales ainsi que les oppositions pour les matches de classement.

. Le programme

Vendredi 1er août

1re journée à Marcoussis (Essonne)

(13h00) Nouvelle-Zélande - Kazakhstan (groupe B)

(15h00) Canada - Espagne (groupe A)

(15h45) Australie - Afrique du Sud (groupe C)

(17h00) Etats-Unis - Irlande (groupe B)

(18h00) Angleterre - Samoa (groupe A)

(20h45) France - Pays de Galles (groupe C)

Mardi 5 août

2e journée à Marcoussis (Essonne)

(13h00) Etats-Unis - Kazakhstan (groupe B)

(15h00) Australie - pays de Galles (groupe C)

(15h45) Angleterre - Espagne (groupe A)

(17h00) Canada - Samoa (groupe A)

(18h00) Nouvelle-Zélande - Irlande (groupe B)

(20h45) France - Afrique du Sud (groupe C)

Vendredi 9 août

3e journée à Marcoussis (Essonne)

(13h00) Irlande - Kazakhstan (groupe B)

(15h00) Espagne - Samoa (groupe A)

(15h45) Angleterre - Canada (groupe A)

(17h00) pays de Galles - Afrique du Sud (groupe C)

(18h00) Nouvelle-Zélande - Etats-Unis (groupe B)

(20h45) Australie - France (groupe C)

Mercredi 13 août

Demi-finales à Paris (stade Jean-Bouin)

(18h00) Equipe classée 2 - Equipe classée 3

(20h45) Equipe classée 1 - Equipe classée 4

Matches de classement à Marcoussis (Essonne)

(14h00) Equipe classée 10 - Equipe classée 11 (comptant pour la 9e place)

(15h45) Equipe classée 5 - Equipe classée 8 (comptant pour la 5e place)

(16h15) Equipe classée 9 - Equipe classée 12 (comptant pour la 9e place)

(18h30) Equipe classée 6 - Equipe classée 7 (comptant pour la 5e place)

Dimanche 17 août

(12h00) Match pour la 11e place (à Marcoussis)

(14h00) Match pour la 9e place (à Marcoussis)

(14h15) Match pour la 5e place (à Marcoussis)

(16h00) Match pour la 7e place (à Marcoussis)

(16h40) Match pour la 3e place (stade Jean-Bouin)

(18h45) Finale à Paris (stade Jean-Bouin)

Première publication : 01/08/2014