Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Ukraine: Porochenko promet des législatives anticipées à l'automne

AFP

Le président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à KievLe président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à Kiev

Le président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à KievLe président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à Kiev

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis vendredi la convocation de législatives anticipées "à l'automne" en espérant qu'elles permettraient à l'Ukraine de se débarrasser des forces politiques qui soutiennent les séparatistes prorusses.

"A l'automne l'Ukraine aura un nouveau Parlement", a déclaré M. Porochenko dans une interview aux télévisions ukrainiennes.

"On ne peut pas travailler avec un Parlement où la moitié des députés ne reconnaît pas DNR et LNR (républiques séparatistes autoproclaméesde Donetsk et de Lougansk dans l'Est, ndlr) comme organisations terroristes et où des fractions entières sont dirigées de l'étranger", a-t-il souligné.

L'Ukraine est engagée depuis la mi-avril dans une "opération antiterroriste" dans l'Est pour mater l'insurrection armée prorusse inspirée, selon Kiev, depuis la Russie qui fournit des armes aux séparatistes.

Le conflit a fait au moins 1.100 morts, selon l'ONU.

"L'Ukraine n'a pas de temps pour de longues discussions. Les élections auront lieu quoi qu'il arrive", a lancé M. Porochenko, rappelant que le "mécanisme avait été lancé" en vue de législatives anticipées après la dissolution le 24 juillet de la coalition gouvernementale au Parlement.

Aux termes de la loi ukrainienne, le président a le droit de convoquer des législatives anticipées si une nouvelle coalition n'est pas formée un mois après la dissolution de la précédente.

Selon des sondages cités par M. Porochenko, "82% des Ukrainiens exigent des législatives anticipées".

"J'espère qu'une nouvelle majorité puissante, efficace, proeuropéenne" sera constituée après les législatives, a-t-il souligné.

Même s'ils n'ont plus la majorité, plusieurs ex-alliés du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février après trois mois de contestation siègent au Parlement actuel, dont les communistes, accusés par les services de sécurité ukrainiens de soutenir ouvertement les séparatistes.

Première publication : 01/08/2014