Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

Ukraine: Porochenko promet des législatives anticipées à l'automne

© AFP | Le président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à KievLe président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à Kiev

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis vendredi la convocation de législatives anticipées "à l'automne" en espérant qu'elles permettraient à l'Ukraine de se débarrasser des forces politiques qui soutiennent les séparatistes prorusses.

"A l'automne l'Ukraine aura un nouveau Parlement", a déclaré M. Porochenko dans une interview aux télévisions ukrainiennes.

"On ne peut pas travailler avec un Parlement où la moitié des députés ne reconnaît pas DNR et LNR (républiques séparatistes autoproclaméesde Donetsk et de Lougansk dans l'Est, ndlr) comme organisations terroristes et où des fractions entières sont dirigées de l'étranger", a-t-il souligné.

L'Ukraine est engagée depuis la mi-avril dans une "opération antiterroriste" dans l'Est pour mater l'insurrection armée prorusse inspirée, selon Kiev, depuis la Russie qui fournit des armes aux séparatistes.

Le conflit a fait au moins 1.100 morts, selon l'ONU.

"L'Ukraine n'a pas de temps pour de longues discussions. Les élections auront lieu quoi qu'il arrive", a lancé M. Porochenko, rappelant que le "mécanisme avait été lancé" en vue de législatives anticipées après la dissolution le 24 juillet de la coalition gouvernementale au Parlement.

Aux termes de la loi ukrainienne, le président a le droit de convoquer des législatives anticipées si une nouvelle coalition n'est pas formée un mois après la dissolution de la précédente.

Selon des sondages cités par M. Porochenko, "82% des Ukrainiens exigent des législatives anticipées".

"J'espère qu'une nouvelle majorité puissante, efficace, proeuropéenne" sera constituée après les législatives, a-t-il souligné.

Même s'ils n'ont plus la majorité, plusieurs ex-alliés du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février après trois mois de contestation siègent au Parlement actuel, dont les communistes, accusés par les services de sécurité ukrainiens de soutenir ouvertement les séparatistes.