Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

Ukraine: Porochenko promet des législatives anticipées à l'automne

AFP

Le président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à KievLe président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à Kiev

Le président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à KievLe président ukrainien Petro Porochenko, le 31 juillet 2014 devant le Parlement à Kiev

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis vendredi la convocation de législatives anticipées "à l'automne" en espérant qu'elles permettraient à l'Ukraine de se débarrasser des forces politiques qui soutiennent les séparatistes prorusses.

"A l'automne l'Ukraine aura un nouveau Parlement", a déclaré M. Porochenko dans une interview aux télévisions ukrainiennes.

"On ne peut pas travailler avec un Parlement où la moitié des députés ne reconnaît pas DNR et LNR (républiques séparatistes autoproclaméesde Donetsk et de Lougansk dans l'Est, ndlr) comme organisations terroristes et où des fractions entières sont dirigées de l'étranger", a-t-il souligné.

L'Ukraine est engagée depuis la mi-avril dans une "opération antiterroriste" dans l'Est pour mater l'insurrection armée prorusse inspirée, selon Kiev, depuis la Russie qui fournit des armes aux séparatistes.

Le conflit a fait au moins 1.100 morts, selon l'ONU.

"L'Ukraine n'a pas de temps pour de longues discussions. Les élections auront lieu quoi qu'il arrive", a lancé M. Porochenko, rappelant que le "mécanisme avait été lancé" en vue de législatives anticipées après la dissolution le 24 juillet de la coalition gouvernementale au Parlement.

Aux termes de la loi ukrainienne, le président a le droit de convoquer des législatives anticipées si une nouvelle coalition n'est pas formée un mois après la dissolution de la précédente.

Selon des sondages cités par M. Porochenko, "82% des Ukrainiens exigent des législatives anticipées".

"J'espère qu'une nouvelle majorité puissante, efficace, proeuropéenne" sera constituée après les législatives, a-t-il souligné.

Même s'ils n'ont plus la majorité, plusieurs ex-alliés du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février après trois mois de contestation siègent au Parlement actuel, dont les communistes, accusés par les services de sécurité ukrainiens de soutenir ouvertement les séparatistes.

Première publication : 01/08/2014