Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

© FRANCE 24

Vidéo par Gaëlle BORGIA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2014

Face à la pauvreté et à l'épuisement des ressources naturelles à Madagascar, certaines femmes malgaches ont décidé de recourir à la contraception. Reportage dans un village du sud-ouest de Madagascar, Andavadoaka.

À Madagascar, avoir beaucoup d’enfants a toujours été considéré comme une bénédiction. Jean-Baptiste est pêcheur. Il a 20 enfants. Une main-d’œuvre dont il ne peut se passer. Sans eux, explique-t-il, la vie serait encore plus dure. Grâce à leur aide, la famille survit. Certains l'aident à la pêche, d'autres tentent de gagner un peu d'argent à la débrouille. "Avec un seul enfant, comment ferais-je ? Là, je peux demander à l’un d’entre eux d’aller un peu travailler, ce qui nous permet de manger du riz", raconte-t-il.

Mais la pauvreté pousse aujourd'hui une partie de la population malgache à envisager la famille différemment. Face à l’épuisement des ressources naturelles, à la surpêche et à la précarisation, certaines femmes commencent à opter pour le contrôle des naissances. C’est le cas de Marie-Olive, une villageoise d’Andavadoaka (sud-ouest). "Si j'avais le choix, je préfèrerais avoir beaucoup d'enfants mais la vie est dure donc je diminue pour l'instant", explique-t-elle à France 24.

Une ONG, Blue Ventures, aide ces femmes qui, à l’instar de Marie-Olives, préfèrent espacer les naissances, pour ne pas se retrouver avec trop de bouches à nourrir. L’objectif de cette association britannique est double : servir de "planning familial" aux Malgaches et œuvrer dans le même temps pour la nature et l’environnement. L'association encourage notamment les villageois à ne pas pratiquer la surpêche. "Il est important de laisser les jeunes poissons vivre pour les générations futures, explique une de ses membres. Générations futures qui dépendent entièrement des ressources naturelles pour survivre."

Pour l’ONG, les deux projets sont compatibles. "Les gens ici ont commencé à venir nous voir pour d’autres besoins que ceux environnementaux. Leurs familles étaient très nombreuses et ils sentaient que cela devenait difficile… C'est comme ça que la connexion s'est faite, on a commencé à parler de mettre à disposition des services de santé", explique un membre de l'ONG.

Pour le moment, dans le village d’Andavadoaka, le projet a commencé à porter ses fruits, même si, bien sûr, nourrir une population très nombreuse tout en préservant l'écosystème reste une tâche encore difficile. Pour rappel, à Madagascar, neuf habitants sur 10 vivent avec moins de deux dollars par jour.
 

Première publication : 01/08/2014

  • MADAGASCAR

    Rajoelina renonce à briguer le poste de Premier ministre à Madagascar

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    Hery Rajaonarimampianina, un président "prête-nom" ?

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Madagascar : l'enquête lève les soupçons de pédophilie sur le Français lynché

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)