Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

La criminalité à la frontière américano-mexicaine au coeur de "The Bridge"

AFP

Les acteurs principaux de la série américaine

Les acteurs principaux de la série américaine "The Bridge", Demian Bichir et Diane Kruger, le 21 juillet 2014 à Beverly HillsLes acteurs principaux de la série américaine "The Bridge", Demian Bichir et Diane Kruger, le 21 juillet 2014 à Beverly Hills

La criminalité à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique a inspiré la série télévisée américaine "The Bridge", avec Diane Kruger, et reflète la nécessaire collaboration entre les policiers des deux pays.

La série, dont la seconde saison vient de débuter aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Espagne, s'est ouverte au mois de juillet l'an dernier avec la découverte du corps d'une femme au milieu d'un pont reliant les villes d'El Paso (au Texas, sud des Etats-Unis) et Ciudad Juárez (au Mexique, dans l'Etat du Chihuahua).

Face à ce cadavre, le détective Marco Ruiz - interprété par le mexicain Demián Bichir - qui a été nominé pour un oscar pour "A better Life" en 2011 - et l'officier Sonya Cross - incarnée par l'allemande Diane Kruger - acceptent de coopérer pour enquêter sur les pistes existantes entre les deux pays, comme c'est le cas dans la vraie vie.

"The Bridge" fait plonger le spectateur dans un monde de corruption des institutions, dans celui des narcotrafiquants, du trafic humain et des phénomènes migratoires.

"Ca parle des problèmes partagés par deux pays aussi différents que les Etats-Unis et le Mexique", "sans que l'un ou l'autre ne soient le bon ou le méchant", a expliqué Demian Bichir, interrogé par l'AFP.

"The Bridge" est un remake de la série suédo-danoise à succès "Bron/Broen" lancée en 2011, mais adaptée à deux pays qui partagent une frontière de 3.200 km, considérée comme la plus traversée du monde, avec un million de passages légaux chaque jour.

La série traite des routes par lesquelles les narcotrafiquants font passer la drogue aux Etats-Unis, le premier consommateur mondial de stupéfiants.

Elle expose aussi les dangers auxquels les migrants venus du Mexique ou d'Amérique centrale sont confrontés, entre vols, passages à tabac, viols et assassinats.

Dans ce contexte de violence "hors de contrôle", Demian Bechir incarne un personnage qui doit "se confronter au ciel et à l'enfer", entre meurtres cruels et partenaires corrompus.

A ses côtés, la détective Cross, personnage associable, lutte pour faire respecter la loi américaine, malgré les pressions d'un chef aux méthodes peu orthodoxes.

- Mexique et Etats-Unis, un mariage -

"The Bridge" parvient à mieux faire comprendre aux Américains ce qui se passe à leur frontière sud, "en touchant des thèmes fondamentaux qui font ouvrir les yeux et à travers les émotions", note aussi Bruno Bichir, frère de Demian, interrogé également par l'AFP.

"Le plus important c'est de nous rendre compte grâce à cette fiction, que le Mexique et les Etats-Unis sont un mariage et doivent ensemble faire attention à cette frontière", ajoute l'acteur qui interprète le puissant et mystérieux Sebastián Cerisola.

Cette série fait écho aux préoccupations bien réelles des Américains sur les problèmes de leur frontière, qui font la une de l'actualité ces dernières semaines.

Plus de 57.000 enfants non accompagnés sont passés illégalement aux Etats-Unis par la frontière mexicaine depuis le mois d'octobre, dépassant les capacités d'accueil et la police des frontières, et créant une polémique nationale sur la façon d'accueillir ou de renvoyer ces jeunes, qui fuient la pauvreté et la violence de leurs pays d'origine.

Selon les dernières enquêtes d'opinion, cet afflux d'immigrants illégaux inquiète de plus en plus les Américains, de même que la violence liée au narco-trafic.

Demian Bichir espère que la série peut contribuer au dialogue sur les problèmes migratoires: "il faut parler de l'origine de cet exode massif" qui mène tant d'enfants à entreprendre le dangereux voyage vers les Etats-Unis, fait valoir l'acteur.

Il aimerait aussi qu'elle contribue à "mettre un visage" sur les quelque 12 millions d'immigrés clandestins qui vivent aux Etats-Unis.

Malgré le succès de la première saison, diffusée sur la chaîne française Jimmy et sur Télé-Québec, qui a généré en moyenne 3,5 millions de téléspectateurs par épisode, la chaîne de télévision Fox n'a pas confirmé si elle produirait une troisième saison.

Première publication : 02/08/2014