Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

  • Un Français enlevé en Algérie, le rapt revendiqué par un groupe lié à l'EI

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

Décès en Guinée de Souleymane Koly, grand nom de la culture en Afrique

AFP

Le chorégraphe, metteur en scène et producteur guinéen et ivoirien Souleymane Koly le 4 juillet 2000 à AbidjanLe chorégraphe, metteur en scène et producteur guinéen et ivoirien Souleymane Koly le 4 juillet 2000 à Abidjan

Le chorégraphe, metteur en scène et producteur guinéen et ivoirien Souleymane Koly le 4 juillet 2000 à AbidjanLe chorégraphe, metteur en scène et producteur guinéen et ivoirien Souleymane Koly le 4 juillet 2000 à Abidjan

Le chorégraphe, metteur en scène et producteur guinéen et ivoirien Souleymane Koly, une figure de la culture en Afrique, célèbre notamment pour ses créations mêlant théâtre, musique et danse, est décédé vendredi à Conakry, à l'âge de 69 ans, a appris l'AFP auprès de ses proches.

"Il a eu une soudaine attaque cardiaque après avoir fini de prendre son petit déjeuner" vendredi matin à son domicile, dans le quartier de Lambadji (banlieue), a affirmé son neveu, Fidel Momou, selon qui il est décédé "quelques minutes" après son malaise.

Son corps a été "transféré à l'hôpital sino-guinéen de Kipé qui ne désemplit pas depuis vendredi matin", a affirmé Fidel Momou.

Jusqu'à vendredi soir, aucune indication n'était disponible sur la date de son inhumation. Son décès est survenu à un peu plus de deux semaines de son 70e anniversaire.

Son décès est une "triste nouvelle pour le monde du théâtre", a réagi vendredi la ministre malienne de la Culture, Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, sur son compte Twitter.

Né le 18 août 1944 à N'Zérékoré (sud de la Guinée), Souleymane Koly Kourouma - son nom complet - a consacré une grande partie de sa vie à la culture dans son pays mais également en France, où il a étudié et créé son premier groupe, et en Côte d'Ivoire, son deuxième pays, où il était régulièrement établi jusqu'à ces dernières années.

Depuis 2011, il vivait à cheval entre Conakry et Abidjan, d'après son entourage.

Après un bac scientifique en Guinée, Souleymane Koly s'était rendu en France pour y poursuivre des études en sociologie et sciences sociales appliquées dans les années 1960.

Il s'est installé en 1971 à Abidjan, ville à partir de laquelle il s'est bâti une solide réputation d'homme de culture, étant à la fois danseur, chorégraphe, comédien, metteur en scène, musicien, producteur, auteur.

Il fut un responsable à l'Institut national des Arts de Côte d'Ivoire, expert pour le gouvernement ivoirien, mais aussi depuis le milieu des années 1980, consultant auprès de diverses organisations internationales dont l'Unesco et l'Union européenne mais aussi de quelques gouvernements, notamment africains.

Aspirant à un théâtre plus accessible aux populations, il a créé en 1974 "L'ensemble Kotèba d'Abidjan", le "kotèba" étant un genre théâtral traditionnel originaire du Mali qui tient de la satire socio-politique et recourt au chant et à la danse.

En plus de faire parler les comédiens "dans les langues africaines et en français populaire (...), nous empruntons à tous les arts de la scène: théâtre, danse, musique, chant, mime, etc.", a expliqué Souleymane Koly dans un entretien rapporté par le journaliste ivoirien Soro Solo sur le site d'Africultures (http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=3104).

Koly et l'ensemble Kotèba connurent de grands succès en Afrique et dans le monde à travers de nombreuses tournées avec plus de 20 spectacles dont "Adama Champion", "Eh, Didi Yako".

C'est également Souleymane Koly qui a lancé en 1993 "Les Go du Kotèba", trio féminin de chanteuses-danseuses célèbre en Afrique de l'Ouest. Il a aussi fondé une formation de danse contemporaine, "Le jeune ballet d'Afrique noire", en 1996.

Koly et une grande partie des membres de l'Ensemble Kotèba figurent dans la distribution d'un film à succès dans de nombreux pays francophones: "La vie platinée" (réalisé par le Français Claude Cadiou), ou le quotidien truculent d'une troupe de musiciens et danseurs appelés à se produire en France mais sans argent pour payer le voyage.

Il a reçu plusieurs prix et distinctions honorifiques en Côte d'Ivoire, en France et ailleurs dans le monde.

Jusqu'à vendredi, il était conseiller spécial chargé du développement culturel au ministère guinéen de la Culture.

Première publication : 02/08/2014