Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

Moyen-Orient

Israël pilonne Gaza et recherche son soldat disparu

© Mahmud Hams, AFP | Un Palestinien visite une maison détruite dans la nuit par un bombardement israélien, samedi 2 août

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/08/2014

Depuis la disparition d'un soldat israélien, vendredi, et la fin du cessez-le feu après seulement 90 minutes, Israël a repris ses bombardements sur Gaza. La branche armée du Hamas dément avoir des informations sur ce soldat

Samedi 2 août, au lendemain d’une nouvelle journée sanglante au Proche-Orient, la branche armée du Hamas a affirmé ne pas avoir d'informations sur le sort d'un militaire israélien qui, selon l'État hébreu, aurait été capturé par le mouvement palestinien de la bande de Gaza. Selon les brigades Ezzedine Al-Kassam, le sous-lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, pourrait avoir été tué durant une embuscade.

"Les messages qui nous arrivent ici, à Gaza, sont confus et contradictoires"

Israël a annoncé vendredi la disparition du jeune homme, accusant le Hamas d'enlèvement et de violation le cessez-le-feu. La trêve de 72 heures, entrée en vigueur dans la matinée, n'a ainsi duré que 90 minutes. L'État hébreu a repris ensuite ses bombardements sur le territoire, tuant au moins 150 Palestiniens et en blessant des centaines d'autres. Depuis l'échec du cessez-le-feu, au moins 107 personnes ont été tuées près de Rafah, 35 sont mortes depuis minuit.

Au petit matin, samedi, le système antimissiles Dôme de fer a intercepté deux roquettes tirées par les groupes palestiniens sur le secteur de Tel Aviv, et une troisième au-dessus de Beersheba.

L'aviation israélienne bombarde la ville de Gaza et ses alentours, selon des journalistes de l'AFP. Une mosquée a été détruite à Jabalia (nord), et des maisons réduites en ruines en bordure de la plage de Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a convoqué samedi son cabinet restreint en réunion extraordinaire et averti les factions palestiniennes qu'elles subiraient "les conséquences de leurs actes".

Toutefois, samedi, l'armée israélienne a autorisé des habitants de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, à rentrer chez eux. C'est une possible indication que l'armée considère y avoir terminé sa mission, alors que des témoins ont dit à un journaliste de l'AFP avoir constaté un retrait israélien de villages proches de Khan Younès, dans le sud de l'enclave palestinienne.

Les discussions menacées

Mais dans un communiqué, les brigades Ezzedine Al-Kassam expliquent avoir perdu le contact avec les activistes qui opéraient dans le secteur du sud de la bande de Gaza, où le sous-lieutenant a été porté disparu par Tsahal.

"Nous avons perdu le contact avec le groupe de combattants qui a participé à l'embuscade et nous pensons qu'ils ont tous été tués dans le bombardement (israélien). En supposant qu'ils avaient réussi à capturer le soldat pendant les combats, nous estimons que (le soldat) a également été tué dans l'incident", dit le document.

Entré en vigueur à 8 heures (5 heures GMT), au 25e jour du conflit, le cessez-le-feu de trois jours, annoncé jeudi soir par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le secrétaire d'État américain John Kerry, devait permettre l'ouverture de négociations entre Israéliens et Palestiniens, au Caire, afin d'aboutir à une solution de long terme.

"L'initiative égyptienne est une réelle chance de trouver une solution à la crise qui se déroule dans la bande de Gaza", a déclaré le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors d'une conférence de presse. "Le temps perdu (...) complique de plus en plus la
situation", déplore-t-il.

D'autant qu'un responsable israélien a annoncé samedi que l'État hébreu n'enverrait pas de négociateurs au Caire pour discuter d'une trêve dans la bande de Gaza, accusant le Hamas de tromper les médiateurs internationaux.

Le bilan s'alourdit

Selon les derniers bilans, 1 654 Palestiniens, pour la plupart des civils, ont été tués et 8 900 blessés depuis le 8 juillet, début de l'opération Bordure protectrice, qui a débuté par une campagne de bombardements avant d’être appuyée, le 17 juillet, par une opération terrestre de grande envergure. Le nombre de morts palestiniens est désormais supérieur à ce qu'il était lors du dernier grand conflit entre Israéliens et Palestiniens qui a fait plus de 1 400 morts en 2008-2009.

Côté israélien, 63 militaires sont morts et plus de 400 ont été blessés. Trois civils ont été tués en Israël par les roquettes palestiniennes.

Face a l’intensification des violences, le secrétaire d'État américain John Kerry a indiqué avoir demandé l'intervention du Qatar, proche du Hamas, et de la Turquie, afin de parvenir à une solution diplomatique durable.

Dans le même temps, à Washington, la Chambre des représentants a approuvé à une quasi-unanimité le déblocage de 225 millions de dollars (167,5 millions d’euros) en urgence pour financer le système de protection israélien Dôme de fer.

À GAZA, L'INDUSTRIE DE LA PÊCHE SINISTRÉE PAR LA GUERRE

Avec AFP et Reuters

Première publication : 02/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)