Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Brésil: leader mondial de la chirurgie esthétique devant les Etats-Unis

AFP

Liposuccion et implants de silicone dans les seins arrivent en tête des préférencesLiposuccion et implants de silicone dans les seins arrivent en tête des préférences

Liposuccion et implants de silicone dans les seins arrivent en tête des préférencesLiposuccion et implants de silicone dans les seins arrivent en tête des préférences

Le Brésil est devenu le leader mondial de la chirurgie esthétique, dépassant pour la première fois en 2013 les Etats-Unis, avec 1,49 million d'opérations réalisées dans le géant sud-américain, selon les chiffres officiels.

Le quotidien O Estado de Sao Paulo rapporte dimanche que le nombre élevé d'interventions de chirurgie plastique au Brésil - près de 40.000 de plus qu'aux Etats-Unis - s'explique par les facilités de paiement, comme le crédit étalé sur plusieurs années, et la grande renommée des chirurgiens brésiliens.

Parmi eux figure celui qui est considéré le "pape" de la chirurgie esthétique, Ivo Pitanguy, 86 ans, encore en activité.

Liposuccion et implants de silicone dans les seins arrivent en tête des préférences mais les Brésiliens se lancent de plus en plus dans les opérations du visage et notamment du nez.

En 2011, le Brésil avait enregistré 43.809 rhinoplasties. L'an dernier ce chiffre a bondi de 76% à 77.224, souligne le quotidien.

Pour le chirurgien Volney Pitombo, ce boom des opérations du nez représente un "changement de comportement" et montre que les Brésiliens ont pris confiance.

"Au cours des dernières années, avec la popularisation de la chirurgie esthétique il y a eu une augmentation des opérations du visage, et surtout du nez", souligne Pitombo au journal.

Dans sa clinique, à Rio de Janeiro, en moyenne 240 rhinoplasties par an sont pratiquées.

"Cela tient au résultat qui est extraordinaire pour le patient. Une correction de la seule pointe du nez a le pouvoir de rajeunir une personne d'au moins huit ans", assure-t-il.

Dans les cliniques brésiliennes les plus renommées le procédé coûte 30.000 reais (10.000 euros) qu'il faut payer comptant, mais la plupart des autres cliniques acceptent de faire crédit, selon O Estado.

Première publication : 04/08/2014