Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Ca va être une grosse, grosse claque"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

SPORT

Ligue 2 : le grand soir de Corinne Diacre, première coach pro

© Thierry Zoccolan, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/08/2014

Les projecteurs seront braqués lundi soir sur Corinne Diacre, la première femme à entraîner une équipe de football professionnelle en France. Pour son premier match à la tête de Clermont, face à Brest en Ligue 2 , elle se dit très sereine.

Corinne Diacre va fêter ses 40 ans lundi soir de la plus belle des façons. L’entraîneur du club de Clermont, qui évolue en Ligue 2, va entrer dans l’histoire en devenant la première femme à diriger une équipe professionnelle en France.

Même si ce baptême du feu, sur le terrain de Brest, va se faire sous le regard de nombreux médias, l’ancienne défenseuse des Bleues essaye de garder la tête froide. "Il y a de la sérénité", a-t-elle expliqué en conférence de presse. "L’excitation, il va y en avoir, mais j’essaye de ne pas être polluée par ça".

Très sollicitée depuis son arrivée en Auvergne, Corinne Diacre ne veut pas se focaliser sur sa personne. Pour elle, c’est avant tout la reprise du championnat qui compte. Elle a pour objectif d’assurer le maintien de Clermont, 13e de Ligue 2 la saison passée : "J’essaye de rester la plus concentrée possible, de rester aussi en retrait car moi ce qui m’intéresse c’est que mes joueurs soient en lumière, pas moi".

En juin dernier, elle avait été contactée par le club pour remplacer au pied levé Helene Costa, dont la nomination avait fait le tour du monde. La technicienne portugaise avait décidé de jeter l’éponge après seulement quelques jours, mettant en cause l’équipe dirigeante et notamment le directeur sportif Olivier Chavanon.

La conférence de presse de Corinne Diacre

J01 | Brest - Clermont : L'avant-match par clermontfoot

"C’est la patronne"

Après l’affaire "Costa", ce dernier rejette les accusations selon lesquelles il veut seulement faire "un coup de com" en tenant absolument à avoir un coach femme. Pour lui, Corinne Diacre, qui a été la première à obtenir en mai dernier son brevet d’entraîneur de football professionnel, a sa place sur le banc : "Son approche du club est très cohérente. Elle a su très vite s’imposer alors qu’elle est arrivée après déjà dix jours de préparation. (…) Elle va marquer le club de son empreinte".

Le reste du staff est du même avis. "Aujourd’hui, c’est Corinne la patronne. Au départ, elle nous a observés, puis elle a pris son rôle à cœur. Elle sait s’imposer pour se faire respecter", explique ainsi l’entraîneur adjoint Emmanuel Gas. "Elle est méthodique, à l’écoute. Rien ne diffère chez elle d’un coach masculin… À part peut-être le fait qu’on ne prenne pas nos douches ensemble", ajoute son homologue Jean-Noël Cabezas.

Chez les supporters de Clermont, l’heure n’est pas non plus à la polémique. Ils sont là pour encourager leur équipe et leur nouvel entraineur et se réjouissent également de ce bon coup de publicité. "La rencontre Brest-Clermont va être retransmise lundi sur Eurosport. Je suis fière qu’on parle du club de la sorte. Et il y a bien des femmes dans tous les corps de métier, alors pourquoi pas dans le foot professionnel ?", estime Véronique Soulier, la présidente de l’amicale des supporteurs du Clermont Foot. 

Avec AFP

Première publication : 04/08/2014

  • ActuElles

    Le monde du football est-il sexiste ?

    En savoir plus

  • GHANA

    Football : les Black Princesses du Ghana en quête de reconnaissance

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    L'Allemande Nadine Angerer remporte le Ballon d'or féminin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)