Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

La France devrait manquer ses objectifs budgétaires pour 2014 et 2015, estime Moody's

AFP

Le logo de Moody's, l'agence de notation financière qui a estimélundi 4 août 2014 que la France devrait manquer ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015Le logo de Moody's, l'agence de notation financière qui a estimélundi 4 août 2014 que la France devrait manquer ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015

Le logo de Moody's, l'agence de notation financière qui a estimélundi 4 août 2014 que la France devrait manquer ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015Le logo de Moody's, l'agence de notation financière qui a estimélundi 4 août 2014 que la France devrait manquer ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015

La France devrait manquer ses objectifs budgétaires pour 2014 et 2015, en raison d'une croissance moindre qu'espéré, a estimé lundi l'agence de notation Moody's Investors Service, qui a abaissé ses propres prévisions pour l'économie du pays.

"Même si le déficit est appelé à conserver une trajectoire baissière, le pays n'apparaît pas en mesure d'atteindre ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015", écrit Moody's dans un rapport publié lundi.

La Commission européenne avait également estimé que la France aurait toutes les peines du monde à tenir sa promesse de ramener l'an prochain son déficit public sous les 3% du produit intérieur brut, un objectif fixé à 3,8% en 2014.

Le gouvernement français, qui privilégie les mesures d'économies pour financer des allègements fiscaux visant à relancer la compétitivité, a prévu 18 milliards d'euros d'économies sur les dépenses publiques cette année, et 50 milliards d'euros de 2015 à 2017.

"Dans l'hypothèse où elles seraient pleinement réalisées, ces mesures soutiendraient le profil de crédit de la France", notée "Aa1" avec une perspective négative, soutient l'agence.

Moody's se montre cependant sceptique quant à la capacité du gouvernement à mettre en ?uvre ces réformes, une tâche "d'autant plus ardue dans un contexte de croissance atone".

"Si les nouvelles orientations retenues par le gouvernement français (...) semblent globalement favorables à la compétitivité générale du pays, le risque lié à la mise en oeuvre de ce programme est toutefois significatif du fait de son ampleur sans précédent, des contours encore imprécis d'un grand nombre de mesures, des tensions politiques ambiantes et de la fragilité de la croissance économique", explique-t-elle.

Fin juin, l'Insee avait dit attendre pour 2014 une croissance de 0,7% en France, bien inférieure au chiffre de 1% prévu par le gouvernement.

Moody's a de son côté révisé à la baisse ses propres prévisions pour l'économie française: elle table désormais sur une croissance de 0,6% cette année et de 1,3% en 2015, contre respectivement 1,0% et 1,5% précédemment.

Première publication : 04/08/2014