Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-Orient

François Hollande condamne les "massacres" à Gaza et appelle à "agir"

© AFP | Le chef de l'État français François Hollande

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/08/2014

En marge d’une cérémonie de commémoration de la Première Guerre mondiale, lundi à Liège, le président français François Hollande a appelé la communauté internationale à "agir" afin de mettre un terme aux "massacres" à Gaza.

À l’occasion d’un discours prononcé au cours d’une cérémonie de commémoration de la Première Guerre mondiale lundi 4 août à Liège, en Belgique, le chef de l’État français François Hollande a appelé à "agir" pour mettre fin aux "massacres" à Gaza. Pour la première fois, il a lui-même employé ce terme fort de "massacres".

"Quand je vois ce qui se passe pour les chrétiens d'Irak, les minorités en Syrie, les massacres tous les jours. Ce qui se produit également comme massacres à Gaza. Vingt six jours de conflit, nous devons agir", a plaidé le chef de l'État français devant la presse.

"Quand il se passe ce qui se passe en Ukraine, quand nous savons qu'il y a des massacres tous les jours au Proche et au Moyen-Orient, nous devons agir", a-t-il ajouté.

Pour François Hollande, l'Europe doit "être à l'action, à l'initiative au plan international" et les Européens ne "pas laisser penser que d'autres vont le faire à (leur) place".

L'Europe "doit regarder en face"

"Il n'y a pas un gendarme du monde", a-t-il martelé, "il y a le monde qui est organisé avec les Nations unies pour faire prévaloir le droit et il y a l'Europe qui doit être un continent de paix, pas simplement pour elle-même mais pour le monde entier".

L'Europe, a insisté François Hollande, "doit regarder en face" la situation sur l'autre rive de la Méditerranée car "le terrorisme, la violence, tout cela peut se propager, se transposer".

Ces derniers jours, la France et l'Élysée n'ont cessé de hausser le ton face à la situation à Gaza et aux bombardements d'écoles gérées par l'ONU. Avant François Hollande, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius avait ainsi déjà employé le mot de "massacre" à propos des civils de Gaza, estimant que droit "total" d'Israël à la sécurité ne le "justifie pas".

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait qualifié dimanche de "nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international" le bombardement ayant touché une école de l'ONU à Rafah. Cette frappe aérienne avait provoqué la mort d’au moins dix Palestiniens.

Avec AFP
 

Première publication : 04/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : à Rafah, "des familles entières sont décimées"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : Israël observe une fragile trêve humanitaire

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : à Tel-Aviv, des centaines de manifestants protestent contre la guerre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)