Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

GSK/Sanofi: des fonds prêts à investir dans des vieux médicaments

AFP

Des fonds de capital-investissement étudient un plan de rachat des portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GlaxoSmithKline pour 10 milliards de dollars, selon le Financial TimesDes fonds de capital-investissement étudient un plan de rachat des portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GlaxoSmithKline pour 10 milliards de dollars, selon le Financial Times

Des fonds de capital-investissement étudient un plan de rachat des portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GlaxoSmithKline pour 10 milliards de dollars, selon le Financial TimesDes fonds de capital-investissement étudient un plan de rachat des portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GlaxoSmithKline pour 10 milliards de dollars, selon le Financial Times

Des fonds de capital-investissement étudient un plan de rachat des portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GlaxoSmithKline pour 10 milliards de dollars, selon le Financial Times lundi.

Divers fonds, dont KKR et Warburg Pincus, Blackstone ou Advent étudient la possibilité de fusionner les portefeuilles d'anciens médicaments de Sanofi et GSK, dont le brevet a expiré. Les compagnies pharmaceutiques américaine et indienne Mylan et Lupin seraient également intéressées.

Sanofi envisagerait la vente de 200 produits matures, générant des revenus annuels de 2,1 milliard de dollars. Selon des documents internes cités par le Financial Times, ce portefeuille aurait une valeur de 6,3 milliards de dollars.

A la mi-juillet, les syndicats de Sanofi avaient confirmé l'existence d'un plan appelé en interne Phoenix, prévoyant la vente de 200 médicaments et pouvant affecter plusieurs sites.

Interrogée par l'AFP, l'entreprise avait reconnu "des réflexions en cours en ce qui concerne les produits matures", en ajoutant que "rien n'est décidé".

Jeudi dernier, son patron Chris Viehbacher a maintenu le suspense. "Toute l'industrie est confrontée à des portefeuilles de produits matures" et "tout le monde parle avec tout le monde", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique consacrée aux résultats semestriels du groupe, tout en assurant ne rien avoir "de précis à dire sur le sujet".

Il a expliqué que les laboratoires faisaient face à un dilemme: "Ce serait bien de trouver une solution pour ces produits, mais ils génèrent une importante quantité de liquidités, et essayer de trouver une solution qui maintienne le flux de trésorerie n'est pas toujours facile".

Première publication : 04/08/2014