Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

FRANCE

Vol de cocaïne au "36" : Cazeneuve veut un audit de la brigade des stupéfiants

© AFP

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/08/2014

Après le vol présumé de plus de 52 kg de cocaïne au siège de la Police judiciaire de Paris, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a demandé à l’IGPN un audit "rigoureux et approfondi" de la brigade des stupéfiants.

Après le vol présumé de 52 kg de cocaïne dérobé dans la nuit du 24 au 25 juillet au siège de la PJ de Paris, au 36 quai des Orfèvres, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé à l'IGPN un audit de la brigade des stupéfiants.

"La police doit être aussi irréprochable qu'efficace", a martelé le ministre. "J'ai […] demandé à l'IGPN [Inspection générale de la police nationale, "police des polices" NDLR] de procéder à un audit rigoureux et approfondi de la brigade des stupéfiants." Bernard Cazeneuve a également décidé "de suspendre à titre conservatoire le policier mis en cause" dans le vol.

Le brigadier en question, âgé de 34 ans, a été interpellé samedi à Perpignan et est soupçonné d'avoir dérobé la drogue au sein même du 36, quai des Orfèvres après avoir subtilisé un double des clés de la salle des scellés. Il est actuellement entendu sous le régime de la garde à vue dans les locaux parisiens de l'IGPN. S'agissant de stupéfiants, la garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours. Pour l’heure, l’homme, à la forte personnalité, serait "quasi muet", assure une source proche de l’enquête.

"De tels actes ne doivent plus être possibles"

Le ministre de l’Intérieur a également souhaité que les pratiques professionnelles des policiers soient passées au crible. "Il s'agit d'une démarche de progrès collective, protectrice des policiers, qui nécessitera la participation active de tous. De tels actes ne doivent plus être possibles."

Concernant la durée de conservation des scellés, Bernard Cazeneuve souhaite une "évolution" de la règle mais "je ne peux pas décider seul", souligne-t-il. "Il est des cas où la conservation de simples échantillons s'avère tout à fait suffisante à l'instruction judiciaire, dès lors qu'une quantification précise du stock saisi a été opérée et consignée dans un acte de procédure. La plus grande partie de la saisie peut alors être détruite. Mais c'est l'autorité judiciaire, le magistrat qui dirige l'enquête et lui seul, qui a le pouvoir de décision à cet égard."

Bernard Cazeneuve renouvelle par ailleurs son soutien au préfet de police de Paris, Bernard Boucaut - que l'on dit sur un siège éjectable après cette nouvelle affaire au sein de la PJ. "Je soutiens toujours mes collaborateurs s'ils sont mis en cause de façon sommaire", déclare-t-il."C'est un principe. Et pour ce qui concerne Bernard Boucaut, ce n'est de surcroît que justice. Chercher des responsables pour mieux se protéger soi-même ou pour mettre la poussière sous le tapis, ce n'est pas ma conception de la responsabilité politique."

Pour l'heure, la police n'a toujours aucune trace des 52 kg de cocaïne disparus.

Avec AFP

Première publication : 04/08/2014

  • FRANCE

    Disparition de cocaïne au 36 quai des Orfèvres : un brigadier interpellé

    En savoir plus

  • FRANCE

    Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)