Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 05/08/2014

Campagnes sur Internet pour financer des opérations militaires

Au sommaire de cette édition : des campagnes invitent les internautes à financer les opérations militaires à Gaza ou en Ukraine ; l’abandon d’un bébé atteint de trisomie 21 provoque la polémique en ligne ; et un champion de VTT réalise des figures spectaculaires.

Soutenez les militaires participant à l’opération "Bordure protectrice" ou encore "Aidez nos soldats"!… Voici le nom de quelques-unes des dizaines de campagnes de financement participatives menées sur la Toile en faveur de l'armée israélienne depuis le début du conflit à Gaza. Des initiatives lancées par des citoyens ou par des membres de l’armée et dont le but est de récolter des fonds qui serviront à acheter des équipements et de la nourriture pour les hommes déployés au front.

Et si les sommes obtenues via ces campagnes oscillent généralement entre 2 000 et 5 000 dollars, certaines d’entre elles connaissent un franc succès auprès des internautes. C’est notamment le cas de ces deux opérations de récolte de fonds organisées sur la plateforme Tilt qui ont permis d’engranger respectivement quelque 22 000 et 48 000 dollars.

Des initiatives qui peuvent surprendre, mais qui n’enfreignent cependant pas les règles d’utilisation édictées par la plupart des plateformes de crowdfunding explique le site "Business Insider" dans cet article.

Un texte qui rappelle par exemple qu’aux Etats-Unis aucune loi n’interdit de récolter des fonds à destination d’Israël ou de ses forces de défense.

D'autres pays en appellent à la générosité des internautes. Ainsi, en Ukraine, ils sont nombreux à se mobiliser depuis plusieurs mois pour aider les troupes du pays à résister aux séparatistes pro-russes. Des citoyens qui effectuent pour cela des dons sur des sites spécialement créés à cet effet comme "wings-phoenix.org" ou "le projet du peuple". Des plateformes très populaires via lesquelles des dizaines de milliers de dollars ont été récoltées pour les soldats ukrainiens.

L'ABANDON D'UN ENFANT TRISOMIQUE SCANDALISE LA TOILE

Incapable de procréer naturellement, un couple d’Australiens a fait appel à une mère porteuse thaïlandaise afin de l’aider à concevoir un enfant. Une femme qui a donné naissance en décembre à des jumeaux mais un seul des bébés a finalement été adopté par les parents australiens qui n’ont pas souhaité recueillir le deuxième. En cause : le fait que ce dernier, prénommé Gammy, souffre de trisomie 21 et de graves problèmes cardiaques. Une décision qui a provoqué une importante vague d’indignation sur la Toile.

Des milliers d’internautes ont en effet rapidement investi les réseaux sociaux pour fustiger un choix qualifié de honteux et de lâche qui témoignerait, selon eux, du manque d’humanisme du couple. Des utilisateurs du web qui estiment que ces personnes ne méritent pas d’être parents et qui, pour certains, vont même jusqu’à réclamer des poursuites judiciaires et des sanctions sévères à leur égard.

Des citoyens scandalisés qui se soucient désormais de l’état de santé du petit Gammy et qui ont donc décidé de se mobiliser pour financer ses coûteux frais médicaux. Une campagne de récolte de fonds baptisée « Hope for Gammy » a ainsi été lancée sur la plateforme GoFundMe. Une opération très largement soutenue sur le web puisque plus de 216 000 dollars ont été rassemblés en moins de deux semaines.

Mais si cette affaire a permis de faire naître sur la Toile un vaste élan de solidarité en faveur de Gammy, beaucoup estiment que son abandon illustre surtout le rejet dont sont encore trop souvent victimes ceux qui souffrent de trisomie 21. C’est notamment le cas de l’association « Down Syndrome Australia » qui considère que cette histoire symbolise malheureusement les nombreux efforts qu'il reste encore à faire pour que les trisomiques soient acceptés dans la société.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

@Albert100ans est le nom d’un compte Twitter créé à l’occasion du centenaire du déclenchement de la 1ère guerre mondiale sur lequel les internautes pourront accéder à des courriers rédigés par un Français ayant participé au conflit. Des documents confiés par des descendants du poilu à une jeune conteuse qui se chargera pendant 5 ans de partager sur le site de microblogging les 625 lettres rédigées par Albert entre 1914 et 1918. Des écrits qui seront parfois accompagnés de photos prises par le soldat qui permettront aux curieux de vivre la grande guerre à travers les yeux d’un de ses protagonistes.

INFOGRAPHIE DU JOUR

La crème glacée a été fabriquée pour la première fois en Chine en l'an 618, le hamburger est né en Allemagne dans les années 1800 et le chocolat a d’abord été consommé en Amérique Centrale par les Mayas et les Aztèques. Voici quelques-unes des anecdotes contenues dans cette infographie réalisée par le comparateur de vol canadien Cheap Flights qui s’intéresse à l’origine des plats les plus populaires de la gastronomie mondiale. Un document qui rompt avec quelques idées reçues puisqu’il nous apprend que c’est en Grèce que la pizza a été inventée.
 

UN SITE POUR ÉCOUTER LES TUBES DE SA JEUNESSE

Retrouver les tubes les plus en vogue de leur jeunesse en seulement quelques clics. Voici ce que les internautes pourront faire grâce à cette plateforme interactive baptisée « The Nostalgia Machine ». Un site internet développé par deux étudiants américains au fonctionnement très simple puisqu’il suffit de sélectionner une année pour avoir accès aux titres les plus populaires de cette période. Un outil gratuit qui rassemble des morceaux datant de 1960 à 2013.

VIDÉO DU JOUR

Avec son vélo tout terrain, le Britannique Sam Pilgrim est capable de réaliser des figures aussi techniques qu’impressionnantes. Un talent qu’il propose de découvrir dans cette vidéo spectaculaire baptisée « homeland ». Un clip à visionner dans son intégralité sur le compte YouTube de l’athlète.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus