Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : Le dialogue de la dernière chance

En savoir plus

LE DÉBAT

SNCF : une réforme à grande vitesse ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

SNCF : une réforme à grande vitesse ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

En Allemagne, une baisse significative de la délinquance juvénile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La chanson française à fleur de peau

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "nouveaux visages" de la lutte contre les armes à feu aux États-Unis

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Lettonie : le gouverneur de la banque centrale arrêté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fourcade en or : "Quel pied !"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pete Souza, ancien photographe à la Maison Blanche : "Obama a beaucoup d'humour"

En savoir plus

Moyen-Orient

Exclusif : reportage sur un site de lancement de roquettes du Hamas

© Capture d'écran FRANCE 24 | Ce site de lancement de roquettes n’est placé qu’à 100 mètres environ d’un bâtiment de l’ONU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/08/2014

Les envoyés spéciaux de France 24 dans la bande de Gaza ont découvert un site de lancement de roquettes du Hamas, situé au milieu des habitations des Gazaouis, à quelques mètres seulement d’un bâtiment de l’ONU. Reportage exclusif.

Après 27 jours de conflit, Israël et le Hamas ont conclu, lundi 5 août au soir, un cessez-le-feu dans la bande de Gaza. L’armée israélienne y menait, depuis le 8 juillet, l’opération "Bordure protectrice" qui visait à annihiler la puissance militaire du mouvement islamiste palestinien.

Alors que la bande de Gaza, en ruines, retrouve enfin le calme, les envoyés spéciaux de France 24, Matthieu Mabin et Gallagher Fenwick, ont découvert l’une des positions de la branche armée du Hamas dans l'enclave palestinienne.

Cet endroit, situé au cœur d’habitations gazaouies où résonnent les cris d’enfants, n’est placé qu’à 100 mètres environ d’un bâtiment, au-dessus duquel flotte un drapeau de l’ONU. Posés au sol, de simples tubes permettent aux combattants de lancer leurs roquettes.

"Nous sommes là au cœur de la polémique qui oppose l’État d’Israël à certains membres de la communauté internationale, lequel État d’Israël est accusé de frapper des sites protégés par les conventions internationales, explique Matthieu Mabin. Ici, on comprend beaucoup mieux la difficulté, qui est celle de l’armée de l’air israélienne, des drones israéliens, de distinguer les sites de lancement de missiles des sites protégés", poursuit-il.

Dans cet environnement, les dommages collatéraux et les pertes au sein des populations civiles semblent plus inéluctables. Et il doit probablement exister, selon le journaliste de France 24, des centaines de positions comme celles-ci dans la bande de Gaza. 

Première publication : 05/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza, en ruines, retrouve le calme

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Gaza : une secrétaire d'État britannique démissionne

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : le Hamas accepte un cessez-le-feu de 72 heures avec Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)