Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bioéthique : coup d'envoi de 6 mois de débats

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal-Casamance, toutes les autorisations de coupe de bois suspendues

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

EUROPE

Des pirates informatiques russes volent plus d'un milliard de mots de passe

© Twitter - Azcentral

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/08/2014

Un groupe de pirates informatiques russes a réussi à mettre la main sur 1,2 milliard de mots de passe appartenant à des sociétés américaines et étrangères. C'est la plus vaste intrusion jamais réalisée à travers la planète.

C'est un vol virtuel qui pourrait coûter très cher à certaines sociétés. Selon le "New York Times", un groupe d'une dizaine de hackers russes, âgés d'une vingtaine d'années, a réussi à s'emparer de 1,2 milliard mots de passe de sociétés étrangères à travers le monde. Ces vols de codes concernent de grandes enseignes jusqu'au plus petit site internet, précise le quotidien américain.

Le "Times" tire ses informations de chercheurs de la société de sécurité informatique Hold Security. A l'en croire, les pirates ont également réussi à avoir accès à quelque 500 millions de comptes e-mail. "Tous ces sites sont toujours vulnérables", précise la société de sécurité qui ne donne donc aucun nom précis. On ignore si des entreprises françaises sont concernées.

Selon l'entreprise Hold Security, il n'y aurait pas de connexion entre ces hackers et le gouvernement russe, puisque des sites internet basés dans le pays ont été visés par ce vol des données. Cette intrusion, qui pourrait être la plus vaste jamais réalisée, est partie d'un groupe de pirates basés quelque part entre le Kazakhstan et la Mongolie.

Avec AFP

Première publication : 06/08/2014

  • CYBERCRIMINALITÉ

    Des pirates iraniens dans la peau d'un ex-ambassadeur américain

    En savoir plus

  • CYBERCRIMINALITÉ

    Cyberattaque : eBay demande à ses abonnés de changer de mot de passe

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Cyberespionnage : coup de froid entre Washington et Pékin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)