Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

EUROPE

Des pirates informatiques russes volent plus d'un milliard de mots de passe

© Twitter - Azcentral

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/08/2014

Un groupe de pirates informatiques russes a réussi à mettre la main sur 1,2 milliard de mots de passe appartenant à des sociétés américaines et étrangères. C'est la plus vaste intrusion jamais réalisée à travers la planète.

C'est un vol virtuel qui pourrait coûter très cher à certaines sociétés. Selon le "New York Times", un groupe d'une dizaine de hackers russes, âgés d'une vingtaine d'années, a réussi à s'emparer de 1,2 milliard mots de passe de sociétés étrangères à travers le monde. Ces vols de codes concernent de grandes enseignes jusqu'au plus petit site internet, précise le quotidien américain.

Le "Times" tire ses informations de chercheurs de la société de sécurité informatique Hold Security. A l'en croire, les pirates ont également réussi à avoir accès à quelque 500 millions de comptes e-mail. "Tous ces sites sont toujours vulnérables", précise la société de sécurité qui ne donne donc aucun nom précis. On ignore si des entreprises françaises sont concernées.

Selon l'entreprise Hold Security, il n'y aurait pas de connexion entre ces hackers et le gouvernement russe, puisque des sites internet basés dans le pays ont été visés par ce vol des données. Cette intrusion, qui pourrait être la plus vaste jamais réalisée, est partie d'un groupe de pirates basés quelque part entre le Kazakhstan et la Mongolie.

Avec AFP

Première publication : 06/08/2014

  • CYBERCRIMINALITÉ

    Des pirates iraniens dans la peau d'un ex-ambassadeur américain

    En savoir plus

  • CYBERCRIMINALITÉ

    Cyberattaque : eBay demande à ses abonnés de changer de mot de passe

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Cyberespionnage : coup de froid entre Washington et Pékin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)