Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Afrique

Ebola : le Nigeria décrète l'état d'urgence

© Jewel Samad, AFP | Le président Goodluck Jonathan a évoqué "l'urgence nationale" dans un communiqué.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/08/2014

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a décrété vendredi l'état d'urgence pour lutter contre l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé.

C'est désormais une "urgence nationale". Le président nigérian Goodluck Jonathan a déclaré l'état d'urgence vendredi pour lutter contre le virus Ebola, qui a fait deux morts au Nigeria.

"Le contrôle et de la maîtrise du virus Ebola au Nigeria est une urgence nationale", a déclaré le président dans un communiqué. Goodluck Jonathan a également approuvé un plan d'intervention spéciale et le déblocage immédiat de 1,9 milliard de nairas (11,67 millions de dollars) pour combattre la maladie au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique.

Un centre d'opération spéciale a été établi à Lagos avec des experts locaux et étrangers afin de recueillir des éléments sur tout nouveau cas au Nigeria. Dans le pays, des messages radio et télévisés sont diffusés pour informer sur la maladie.

Pas de quarantaine

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé a décrété une urgence de santé publique mondiale contre l'épidémie et a recommandé des mesures d'exception dans les pays affectés.

L'OMS n'a pas mis en quarantaine les quatre pays concernés par l'épidémie (Guinée, Libéria, Sierra Leone et Nigeria) pour ne pas aggraver leur situation économique, mais a demandé des mesures de contrôle à leurs points de sortie et des précautions particulières aux compagnies aériennes qui les desservent, certaines ayant suspendu leur service.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 08/08/2014

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

    En savoir plus

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : faut-il délivrer le sérum expérimental aux pays africains ?

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Face à Ebola, le Liberia décrète l'état d'urgence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)