Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Ligue 1 : le PSG tenu en échec à Reims (2-2)

© Philippe Huguen, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2014

Le PSG n'est pas parvenu à s'imposer vendredi sur la pelouse du Stade de Reims en Champagne pour ce match d'ouverture de la saison 2014-2015 de Ligue 1. Malgré un doublé de Zlatan Ibrahimovic (7e, 62e), le club de la capitale a fait match nul (2-2).

Pour la quatrième fois d'affilée, le PSG n'a pas réussi à débuter la saison de Ligue 1 sur un succès. Le champion de France a été tenu en échec d'entrée par Reims (2-2) malgré un doublé d'Ibrahimovic, vendredi 8 août lors de la première journée.

En trois ans de présence dans la capitale, les dirigeants venus du Qatar n'ont pas vu leur équipe s'imposer en ouverture du championnat. L'entame de l'exercice 2014-15 n'a pas dérogé à la règle puisque c'est par une prestation très mitigée que les Parisiens ont commencé la défense de leur titre.

En ouvrant le score d'emblée grâce à Zlatan Ibrahimovic (7e), idéalement servi par Javier Pastore, le PSG pensait se diriger vers une victoire aisée et avoir éteint les velléités rémoises. Mais les troupes de Laurent Blanc sont tombées dans une certaine facilité, à l'image de l'occasion en or manquée par Lucas (15e), d'un poteau d'Ibra, seul devant le but vide (18e), et surtout du penalty de la superstar suédoise stoppé par Johnny Placide (19e).

Avec autant de cadeaux, Reims aurait eu tort de ne pas en profiter, ce que n'ont pas manqué de faire Prince Oniangue (22e) et Antoine Devaux (34e). Heureusement, Paris possède un homme providentiel avec Ibrahimovic dont le centre-lobé a poussé Placide à la faute (62e).

Thiago Silva fébrile

Visiblement, la Coupe du monde est encore dans les jambes parisiennes et Laurent Blanc n'a peut-être pas eu le nez creux en titularisant Thiago Silva, quatre jours seulement après son retour de vacances. Le défenseur brésilien, qui a vécu un calvaire lors du Mondial organisé dans son pays, manque clairement de rythme et a montré une certaine fébrilité avant de se reprendre au fil de la rencontre.

Est-ce toujours le contre-coup psychologique de l'humiliation subie avec la Seleçao ? Il faudra attendre les prochains matches pour en avoir le cœur net mais "le Monstre" ne faisait peur à personne au stade Auguste-Delaune.

Les autres participants à la grande fête brésilienne n'ont pas non plus été très souverains, comme Edinson Cavani ou le duo italien Verratti-Motta, qui n'avait pas son mordant habituel dans l'entre-jeu.

Laurent Blanc, qui avait laissé à Paris une partie de ses internationaux concernés par le Mondial (Matuidi, Cabaye, Lavezzi, Maxwell, David Luiz), avait prévenu que le mois d'août serait périlleux en raison des arrivées échelonnées de ses "mondialistes". Il avait vu juste et en dépit d'une possession de balle toujours aussi impressionnante, son équipe a semblé prise de vitesse à chacune des contre-attaques adverses, perdant des ballons chauds au milieu de terrain avant d'être punie.

Les Parisiens peuvent aussi regretter amèrement les énormes occasions gâchées en première période qui auront plombé leur partie et remis en selle les Champenois.

Le PSG s'en sort finalement plutôt bien mais, comme les années précédentes, il va devoir patienter avant de donner sa pleine mesure.

Avec AFP

Première publication : 08/08/2014

  • FOOTBALL

    En images : les 10 personnalités de Ligue 1 à suivre cette saison

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : Marcelo Bielsa, le pari "loco" de l'OM

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Nasser al-Khelaifi : la sanction financière n'entravera pas "le grand rêve du PSG"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)