Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

© Inaki Gomez, AFP | L'Espagnol Miguel Pajares Martin, premier malade d'Ebola rapatrié en Europe

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2014

L'avancée de l'épidémie du virus Ebola en provenance d'Afrique de l'ouest constitue une urgence sanitaire mondiale qui nécessite "une réponse internationale coordonnée", estime l'Organisation mondiale de la santé.

L’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest est un événement exceptionnel et constitue désormais "une urgence de santé publique de portée internationale", a annoncé vendredi 8 août, l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Une réponse internationale coordonnée est essentielle pour arrêter et faire reculer la propagation internationale d’Ebola", déclare l’OMS dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion de deux jours de son comité d’urgence.

La Chinoise Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, a déclaré que l'épidémie d'Ebola, qui a fait près de 1 000 morts dans quatre pays d'Afrique de l'ouest depuis le début de l'année, était "la plus importante et la plus sévère" en quatre décennies. Elle a estimé que les pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie : Libera, Sierra Leone, Guinée et Nigeria, "ne peuvent y faire face par eux-mêmes" et a appelé "la communauté internationale à leur fournir le soutien nécessaire".

Les conséquences possibles d’une poursuite de l’épidémie, qui a fait près de 1 000 morts dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest, sont "particulièrement graves" compte tenu de la virulence d’Ebola, précise l’OMS. Un nouveau foyer de la maladie vient d’apparaître au Nigeria où sept nouveaux cas ont été signalés. Aucun traitement n’est disponible.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 08/08/2014

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : faut-il délivrer le sérum expérimental aux pays africains ?

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Comment les compagnies aériennes font face à la propagation d'Ebola ?

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Face à Ebola, le Liberia décrète l'état d'urgence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)