Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba-USA : un jour historique"

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

Afrique

Ebola : la Guinée ferme ses frontières avec le Liberia et la Sierra Leone

© Cellou Binani, AFP | Une équipe de Médecins sans frontières près d'un camp en quarantaine à Conakry, en Guinée, le 23 juillet.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/08/2014

La Guinée a fermé, samedi, ses frontières avec le Liberia et la Sierra Leone, les deux autres pays les plus touchés par l’épidémie Ebola. Le virus a tué plus de mille personnes en Afrique de l’Ouest depuis janvier.

Les frontières entre la Guinée et ses voisins la Sierra Leone et le Liberia sont désormais fermées. C’est ce qu’ont annoncé, samedi 9 août, les autorités guinéennes. La décision vise à tenter d'enrayer la propagation de l'épidémie de fièvre Ebola, un virus qui a déjà tué plus de 1 000 personnes dans ces trois pays cette année.

Le ministre guinéen de la Santé, Rémy Lamah, a justifié la fermeture "temporaire" de la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone par les "informations alarmantes" venues de ce pays. Il a ajouté lors d’une conférence de presse que la frontière avec le Liberia avait également été fermée par précaution.

Vendredi, Goodluck Jonathan, le président du Nigeria, pays également touché, a de son côté décrété l'état d'urgence pour lutter contre l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé. Le Liberia et la Sierra Leone avaient déjà décrété l’état d’urgence quelques jours plus tôt.

L'Organisation mondiale de la santé a estimé vendredi que l'avancée de l'épidémie constituait une urgence sanitaire mondiale, qui nécessite "une réponse internationale coordonnée".

Alors que dans le monde, aéroports et hôpitaux se tiennent prêts, la Zambie a annoncé, samedi 9 août, restreindre l'entrée sur son territoire aux personnes ayant voyagé dans les pays touchés par l'épidémie, et ce "jusqu'à nouvel ordre". Le ministre de la Santé zambien a en outre interdit à ses ressortissants de se rendre dans les pays concernés. 

Avec Reuters
 

Première publication : 09/08/2014

  • ÉPIDÉMIE

    Un cas suspect de fièvre Ebola mis en quarantaine au Canada

    En savoir plus

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

    En savoir plus

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : faut-il délivrer le sérum expérimental aux pays africains ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)