Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Etihad Airways déroute ses vols au-dessus de l'Irak

AFP

Le logo de la compagnie aérienne Etihad, à Abou DhabiLe logo de la compagnie aérienne Etihad, à Abou Dhabi

Le logo de la compagnie aérienne Etihad, à Abou DhabiLe logo de la compagnie aérienne Etihad, à Abou Dhabi

La compagnie aérienne émiratie Etihad Airways a annoncé samedi qu'elle allait dérouter ses vols au dessus de l'Irak, après des frappes américaines sur les jihadistes de l'Etat islamique (EI), mais continuerait d'opérer vers Bagdad et Bassora dans le Sud.

"Etihad Airways annonce qu'elle déroutera ses vols afin d'éviter l'espace aérien irakien dans les zones de conflit", indique un communiqué de la compagnie précisant que "la décision fait suite à la détérioration des conditions de sécurité dans plusieurs parties du pays".

La compagnie émiratie avait d'ores et déjà suspendu jeudi ses vols sur Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, en raison des affrontements dans le nord de l'Irak.

"Les vols à destination de Bassora et Bagdad, qui font l'objet d'évaluations de sécurité quotidiennes, vont se poursuivre normalement", a précisé la compagnie dans son communiqué à propos de la capitale et de la grande ville du sud irakien, jusqu'alors épargnées par les combats.

L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine a interdit vendredi aux avions commerciaux américains de survoler l'Irak quelques heures après les premières frappes aériennes américaines contre des positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui a pris le contrôle de pans entiers du territoire irakien à la faveur d'une offensive fulgurante lancée il y a deux mois.

Le compagnie British Airways a également suspendu ses vols au-dessus de l'Irak, de même que Lufthansa et ses filiales Austrian Airlines et Swiss, ainsi que Air France, Emirates, KLM Royal Dutch Airlines et Virgin Atlantic qui ont toutes entrepris au cours des deux dernières semaines d'éviter le ciel irakien.

Première publication : 09/08/2014