Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

Greenpeace: le navire Arctic Sunrise de retour à Amsterdam

AFP

Une femme agite un drapeau alors que le bateau Arctic Sunrise de Greenpeace arrive dans le port d'Ijmuiden, aux Pays-Bas, le 9 août 2014Une femme agite un drapeau alors que le bateau Arctic Sunrise de Greenpeace arrive dans le port d'Ijmuiden, aux Pays-Bas, le 9 août 2014

Une femme agite un drapeau alors que le bateau Arctic Sunrise de Greenpeace arrive dans le port d'Ijmuiden, aux Pays-Bas, le 9 août 2014Une femme agite un drapeau alors que le bateau Arctic Sunrise de Greenpeace arrive dans le port d'Ijmuiden, aux Pays-Bas, le 9 août 2014

Un navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, qui avait été arraisonné puis saisi en septembre par les autorités russes, est arrivé samedi dans le port d'Amsterdam, après un voyage de dix jours depuis Mourmansk.

"Il vient d'arriver", a déclaré la porte-parole de Greenpeace, Ilse van der Poel, à AFP vers 10h30 GMT.

"Nous attendons juste le feu vert de la douane, puis nous pouvons tous aller à bord", a-t-elle ajouté.

Les autorités russes avaient levé la saisie le 6 juin, mais il a fallu environ deux mois pour remettre le navire en état pour pouvoir naviguer jusqu'à Amsterdam. Des équipements, notamment de communication et de navigation, avaient "disparu" ou ont été "endommagés", selon Greenpeace.

Le navire doit maintenant subir "une inspection et une réparation complète", précise l'organisation.

L'Arctic Sunrise, battant pavillon néerlandais, avait été arraisonné par les forces de sécurité russes en septembre 2013 après une action des militants de Greenpeace sur une plateforme du géant gazier Gazprom dans l'Arctique russe.

Les militants avaient d'abord été inculpés par la justice russe de "piraterie" puis de "hooliganisme" avant d'être libérés sous caution en novembre.

"L'affaire sur l'action sur la plateforme de Gazprom n'est toujours pas terminée: l'enquête a été prolongée jusqu'au 24 septembre", avait indiqué Greenpeace début août dans son communiqué.

L'organisation a notamment lancé des poursuites contre Moscou devant la Cour européenne des Droits de l'Homme.

Vladimir Tchouprov, le responsable du programme énergétique de Greenpeace Russie, a toutefois salué les efforts récents du gouvernement russe en faveur de la préservation de la nature dans l'Arctique depuis l'année dernière.

Le président russe Vladimir Poutine a notamment chargé le gouvernement et les sociétés publiques de s'efforcer de préserver l'Arctique, et Gazprom a adopté un nouveau plan d'action en cas de déversement de pétrole.

"Tous ces progrès ont eu lieu après (notre action) et nous sommes persuadés qu'elle y a contribué. Elle a attiré l'attention du monde entier sur les risques liés à l'exploitation pétrolière de l'Arctique", a déclaré M. Tchouprov, cité par le communiqué.

Première publication : 09/08/2014