Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

En savoir plus

Moyen-Orient

Washington largue des vivres au nord de l'Irak, l’EIIL poursuit son avancée

© Staff Sergeant Vernon Young Jr, US air Force / AFP | Les États-Unis ont parachuté des vivres dans le nord de l'Irak.

Vidéo par Anne-Sophie LE MAUFF

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/08/2014

Dans la nuit de vendredi à samedi, les États-Unis ont de nouveau parachuté des vivres aux populations du nord de l’Irak, alors que la région est en proie à une grande offensive menée par les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant.

Washington a de nouveau parachuté des vivres et de l'eau à destination des populations menacées par l'avancée des djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) dans le nord de l'Irak, a révélé le Pentagone vendredi 8 août au soir.

Trois avions cargo escortés par deux chasseurs F/A-18s ont largué les cargaisons pour "les milliers d'Irakiens menacés par l'État islamique sur le Mont Sinjar", a précisé le ministère américain de la Défense.

Une information confirmée par Anne-Sophie Le Mauff, correspondante FRANCE 24 à Bagdad : "Trois avions de transport C17 et 130, escortés par des chasseurs américains, ont procédé cette nuit, en coordination avec le gouvernement irakien, à un parachutage d'eau et de rations alimentaires à destination des populations qui ont fui l’avancée des djihadistes."

L'armée américaine avait une première fois largué des vivres aux Irakiens dans la nuit de jeudi à vendredi, avant de déclencher des frappes contre les positions de l'EIIL.

Samedi 9 août, le président des États-Unis Barack Obama a jugé qu'une poursuite des frappes aériennes en Irak pourrait être envisagée sur le long terme "si nécessaire", afin d'assurer la sécurité des diplomates et militaires américains présents sur place.

L’EIIL continue sa progression en Irak

"Les Kurdes ont bien du mal à rivaliser par manque d'armes. Ce manque leur a d’ailleurs fait perdre bon nombre de territoires. Ils ont reçu du gouvernement de Bagdad des munitions de petit calibre. L'acheminement, selon Washington, devrait se poursuivre dans les heures qui viennent", explique par ailleurs Anne-Sophie Le Mauff.

Les combattants de l'EIIL avaient encore accentué leur avancée, jeudi 7 août, avec la prise de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, suivie de celle du barrage de Mossoul, le plus grand du pays, qui contrôle l'alimentation en eau et en électricité de toute la région.

Depuis dimanche 3 août, des dizaines de milliers de personnes ont été contraintes à l’exode face à l'avancée des djihadistes, qui ne sont désormais qu'à une quarantaine de km d'Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, alliée de Washington.

Après la prise de Qaraqosh et d'autres zones autour de Mossoul, le patriarche chaldéen Louis Sako a fait état de 100 000 chrétiens jetés sur les routes. Dimanche, la prise de Sinjar, bastion de la minorité kurdophone yazidie, avait déjà poussé à la fuite jusqu'à 200 000 civils selon un bilan publié par l'ONU.

Avec AFP

Première publication : 09/08/2014

  • Un oeil sur les médias

    Au coeur de l'État islamique

    En savoir plus

  • IRAK

    Irak : la France peut-elle peser dans les combats contre l'EIIL ?

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Les États-Unis bombardent des positions de l'EIIL en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)