Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

L1: En août, Paris tourne au diesel

AFP

Zlatan Ibrahimovic après le match nul du Paris SG face à Reims lors de la première journée de Ligue 1 le 8 août 2014 à ReimsZlatan Ibrahimovic après le match nul du Paris SG face à Reims lors de la première journée de Ligue 1 le 8 août 2014 à Reims

Zlatan Ibrahimovic après le match nul du Paris SG face à Reims lors de la première journée de Ligue 1 le 8 août 2014 à ReimsZlatan Ibrahimovic après le match nul du Paris SG face à Reims lors de la première journée de Ligue 1 le 8 août 2014 à Reims

C'est devenu le tube de l'été: le Paris SG a pris la fâcheuse habitude de tourner au ralenti au mois d'août avant de donner sa pleine mesure, un phénomène renforcé en cette saison de Coupe du monde.

Depuis le rachat du club par le Qatar en 2011, le constat est identique, le PSG rate systématiquement son premier rendez-vous en Ligue 1. L'année dernière, le club de la capitale avait attendu la 3e journée avant son premier succès. Ce qui ne l'avait pas empêché de battre finalement tous les records (89 points, 27 victoires) sur la scène nationale.

L'ouverture du nouvel exercice n'a pas dérogé à la règle, Reims ayant réussi à mettre en échec le champion de France (2-2). Mais cette fois, le retard à l'allumage était prévisible, la faute au Mondial-2014 qui a concerné pas moins de douze Parisiens.

Au coup d'envoi, ils étaient six à avoir été du voyage au Brésil et malgré une nette domination et un monopole du ballon toujours aussi impressionnant, il a manqué de l'huile dans les rouages pour mettre au pas les Champenois.

A l'issue du Trophée des champions remporté face à Guingamp (2-0) grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic, le 2 août à Pékin, Laurent Blanc avait prévenu qu'il s'attendait à un mois d'août périlleux.

- 'Retard physique et technique' -

"Je suis déçu du résultat mais pas de la manière", a-t-il déclaré vendredi soir. "Les joueurs ont fait ce qu'il fallait faire. Le seul reproche, c'est qu'ils n'ont pas fait le geste pour tuer le match au bout de vingt minutes. Pour un premier match, le niveau était élevé. (...) Si vous trouvez que le PSG est en retard au niveau physique et technique, je dis oui, mais on a été supérieur à Reims."

"C'est le premier match, pourquoi s'inquiéter?", a également fait mine d'interroger le milieu italien Thiago Motta.

Aucune raison de dramatiser en effet après ce nul concédé d'entrée, d'autant que Blanc avait pris un risque en titularisant Thiago Silva, dont la dernière apparition sur un terrain remontait au match pour la troisième place de la Coupe du monde perdu par le Brésil contre les Pays-Bas (3-0).

"Le Président" a réfuté tout "pari" alors que le capitaine de la Seleçao et du PSG n'avait rejoint ses coéquipiers à l'entraînement que mardi.

- Ibra déjà au top -

Soumis à un programme individualisé, "Le monstre" n'était pas resté inactif au Brésil, travaillant depuis deux semaines avec son préparateur physique. Mais le choix était osé, Thiago Silva avouant avoir ressenti "une gêne" à la cuisse droite en début de rencontre. Et ses premières minutes n'ont pas été spécialement rassurantes.

Outre le manque de compétitivité des joueurs alignés vendredi, le retour tardif des "mondialistes" a également privé Paris de plusieurs cadres ou solutions de rechange, Blaise Matuidi, Yohan Cabaye, Maxwell, Ezequiel Lavezzi et la recrue David Luiz n'ayant pas effectué le voyage à Reims.

Hasard ou pas, l'un des rares à avoir été à son niveau a été Ibrahimovic, la Suède n'ayant pas joué la Coupe du monde. Auteur d'un doublé, "Ibra" a tenu son rang, même s'il a manqué un penalty et trouvé le poteau sur une occasion en or. La saison précédente, il avait dû attendre la 4e journée pour ouvrir son compteur.

"Je ne me suis jamais senti aussi bien", a-t-il lancé vendredi.

Pour les autres, il faudra plus de temps. Dans ces conditions, pas sûr que le voyage à Naples où le PSG doit disputer un match amical lundi soit forcément une bonne idée.

Première publication : 09/08/2014