Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Londres: 45 ans après les Beatles, Abbey Road pose des problèmes de sécurité

© AFP | La troupe de la comédie musicale "Let it be" pose sur le fameux passage d'Abbey road, popularisé par les Beatles, le 8 aout 2014 à Londres pour marquer le 45e anniversaire de la photographieLa troupe de la comédie musicale "Let it be" pose sur le fameux passage d'Abbey road, popularisé par les Beatles, le 8 aout 2014 à Londres pour marquer le 45e anniversaire de la photographie

Rendu célèbre par les Beatles il y a 45 ans, le passage piéton d'Abbey Road est devenue une attraction touristique tellement populaire à Londres que les autorités s'inquiètent pour la sécurité des visiteurs.

Le 8 août 1969, le photographe Iain Macmillan a pris une photo qui allait à jamais changer le destin de ce quartier résidentiel au nord de la capitale.

Illustrant le onzième album des Beatles, le cliché montre John Lennon, Ringo Starr, Paul McCartney et George Harrison traverser à la queue leu-leu le passage piéton situé devant les studios de leur label EMI où ils ont enregistré la plupart de leurs chansons.

Depuis, l'endroit est devenu un point de passage obligé pour des milliers de touristes dont beaucoup tentent de se faire photographier dans la même posture, ce qui ne manque pas de poser certains problèmes de sécurité et de régulation du trafic.

Embouteillages, touristes s'attardant dans la rue, chauffeurs impatients et habitants excédés: la situation a atteint aujourd'hui les limites du supportable, selon des autorités locales.

"J'ai vu d'énormes bus à l'impériale garés en double-file à l'extérieur du studio, créant le chaos sur la route. C'est une zone résidentielle qui n'est pas conçue pour accueillir des milliers de touristes", explique samedi au Daily Mirror une membre du conseil municipal de Westminster, Lindsay Hall.

"Ce serait bien, ajoute l'élue, d'avoir en permanence une +lollipop lady+ ou un +lollipop man+ là-bas", en désignant ces personnes chargées en Grande-Bretagne d'aider les écoliers à traverser la rue avec à la main un panneau STOP qui ressemble à une sucette ("lollipop"). Au risque de gâcher la photo souvenir de quelques uns.

Une porte-parole de la municipalité a confirmé que le sujet était à l'ordre du jour mais qu'aucune décision n'était encore prise à ce jour quant aux mesures prévues pour réguler le flot de touristes.