Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Portugal: des dizaines de vols annulés par une grève des pilotes de la TAP

AFP

A l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de volsA l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de vols

A l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de volsA l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de vols

Des dizaines de vols ont été annulés en raison d'une grève de 24 heures observée samedi par les pilotes de la compagnie aérienne portugaise TAP, pour protester contre une dégradation de leurs conditions de travail.

Parvenant à modifier ou à annuler les réservations d'environ 27.000 des quelque 42.000 passagers prévus samedi, la compagnie avait annoncé la veille la suppression d'au moins 36 vols.

L'aéroport de Lisbonne a tout de même vécu une matinée perturbée par l'annulation d'une dizaine de vols supplémentaires. Sans information concernant leur vol sur les tableaux d'affichage, plusieurs dizaines de passagers ont fait la queue devant les guichets de la TAP, a constaté l'AFP.

"Mon vol pour Bologne a été annulé alors on est bloqués. On pourra peut-être repartir demain mais je suis très énervée", a témoigné Isabella, une touriste italienne d'une quarantaine d'années qui voyageait avec son époux et ses trois enfants.

"On m'a expliqué que la TAP était en grève et que j'étais sur le vol de demain. C'est la seule façon de rentrer", a dit Peter, un Britannique dans la trentaine et un des rares voyageurs bloqués qui gardait le sourire, satisfait de prolonger son séjour à Lisbonne.

L'impact de la grève des pilotes était mitigé par les services minimum décrétés, qui concernaient les vols de retour au Portugal et une dizaine de liaisons vers les archipels des Açores et de Madère, ainsi que vers les destinations accueillant d'importantes communautés portugaises.

La TAP, entièrement détenue par l'Etat portugais, a également affrété plusieurs avions et leur équipage à d'autres compagnies aériennes et comptait ainsi réaliser au moins 150 des 350 vols prévus.

"L'ensemble des vols vers le Brésil et l'Afrique ont pu partir, ce qui signifie qu'il y a des pilotes qui n'ont pas adhéré à la grève", a précisé en milieu de matinée le porte-parole de TAP André Serpa Soares.

L'appel à la grève des pilotes a été lancé à la fin juillet malgré la promesse de la direction de la TAP de mieux rémunérer les heures supplémentaires demandées aux pilotes depuis le 1er juin pour atténuer l'impact des perturbations du programme de vols de la compagnie.

Des retards dans la livraison de six Airbus que la TAP a acquis auprès d'autres compagnies ont entraîné une série de reports et d'annulations de vols ces derniers mois, suscitant le mécontentement de nombreux passagers.

Première publication : 09/08/2014