Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Portugal: des dizaines de vols annulés par une grève des pilotes de la TAP

AFP

A l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de volsA l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de vols

A l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de volsA l'aéroport de Lisbonne, les pilotes et équipages de la Tap air Portugal en grève samedi 9 aout 2014, provoquant de nombreuses annulations de vols

Des dizaines de vols ont été annulés en raison d'une grève de 24 heures observée samedi par les pilotes de la compagnie aérienne portugaise TAP, pour protester contre une dégradation de leurs conditions de travail.

Parvenant à modifier ou à annuler les réservations d'environ 27.000 des quelque 42.000 passagers prévus samedi, la compagnie avait annoncé la veille la suppression d'au moins 36 vols.

L'aéroport de Lisbonne a tout de même vécu une matinée perturbée par l'annulation d'une dizaine de vols supplémentaires. Sans information concernant leur vol sur les tableaux d'affichage, plusieurs dizaines de passagers ont fait la queue devant les guichets de la TAP, a constaté l'AFP.

"Mon vol pour Bologne a été annulé alors on est bloqués. On pourra peut-être repartir demain mais je suis très énervée", a témoigné Isabella, une touriste italienne d'une quarantaine d'années qui voyageait avec son époux et ses trois enfants.

"On m'a expliqué que la TAP était en grève et que j'étais sur le vol de demain. C'est la seule façon de rentrer", a dit Peter, un Britannique dans la trentaine et un des rares voyageurs bloqués qui gardait le sourire, satisfait de prolonger son séjour à Lisbonne.

L'impact de la grève des pilotes était mitigé par les services minimum décrétés, qui concernaient les vols de retour au Portugal et une dizaine de liaisons vers les archipels des Açores et de Madère, ainsi que vers les destinations accueillant d'importantes communautés portugaises.

La TAP, entièrement détenue par l'Etat portugais, a également affrété plusieurs avions et leur équipage à d'autres compagnies aériennes et comptait ainsi réaliser au moins 150 des 350 vols prévus.

"L'ensemble des vols vers le Brésil et l'Afrique ont pu partir, ce qui signifie qu'il y a des pilotes qui n'ont pas adhéré à la grève", a précisé en milieu de matinée le porte-parole de TAP André Serpa Soares.

L'appel à la grève des pilotes a été lancé à la fin juillet malgré la promesse de la direction de la TAP de mieux rémunérer les heures supplémentaires demandées aux pilotes depuis le 1er juin pour atténuer l'impact des perturbations du programme de vols de la compagnie.

Des retards dans la livraison de six Airbus que la TAP a acquis auprès d'autres compagnies ont entraîné une série de reports et d'annulations de vols ces derniers mois, suscitant le mécontentement de nombreux passagers.

Première publication : 09/08/2014