Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

Présidentielle afghane: début d'une "nouvelle phase",selon Abdullah Abdullah

AFP

Les candidats à la présidentielle afghane Ashraf Ghani (g) et Abdullah Abdullah, le 8 août 2014 à KaboulLes candidats à la présidentielle afghane Ashraf Ghani (g) et Abdullah Abdullah, le 8 août 2014 à Kaboul

Les candidats à la présidentielle afghane Ashraf Ghani (g) et Abdullah Abdullah, le 8 août 2014 à KaboulLes candidats à la présidentielle afghane Ashraf Ghani (g) et Abdullah Abdullah, le 8 août 2014 à Kaboul

Le candidat à la présidentielle afghane Abdullah Abdullah a affirmé samedi dans un entretien avec l'AFP que l'élection contestée entrait dans une "nouvelle phase" à la suite de la signature d'un accord politique avec son rival Ashraf Ghani.

"Je suis confiant, mais je ne dis pas que nous sommes au bout du chemin. Nous sommes au commencement d'une nouvelle phase", a dit le candidat qui avait vivement dénoncé la fraude lors du scrutin du deuxième tour le 14 juin, provoquant un audit de la totalité des 8,1 millions de voix exprimées, pour écarter les votes douteux.

"Le succès de l'audit est important. Et le succès de l'accord politique (pour un gouvernement d'union nationale, ndlr) dépendra de la sincérité des deux camps", a-t-il ajouté laissant entendre que l'accord de vendredi n'excluait pas de possibles désaccords à venir.

Dans le cadre de cet accord paraphé sous le regard du secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Kaboul pour la deuxième fois en moins d'un mois, MM. Abdullah et Ghani ont réaffirmé leur engagement à accepter les résultats du scrutin après l'audit.

Selon les termes de cet accord, négocié en juillet mais qui n'était pas encore signé, un gouvernement d'union nationale se chargera d'un vaste programme de réforme en faveur de "la paix, la stabilité, la sécurité, l'Etat de droit, la croissance économique et la fourniture de services".

En outre, un poste de "Premier ministre exécutif" devra être créé dans les deux ans, qui nécessitera des changements constitutionnels.

Par ailleurs, les deux candidats ont affirmé vendredi qu'ils espéraient voir l'audit, qui a commencé le 17 juillet, se terminer dans les délais, c'est-à-dire d'ici à la fin du mois et avant le sommet de l'Otan qui se tiendra les 4 et 5 septembre au Pays de Galles.

M. Kerry était arrivé à Kaboul le mois dernier au plus fort de la crise politique entre les deux candidats. Abdullah Abdullah s'était déclaré vainqueur, alors que selon les résultats préliminaires son adversaire Ashraf Ghani bénéficiait d'une large avance d'environ un million de voix.

Certains partisans de M. Abdullah avaient appelé à former un gouvernement parallèle, voire à marcher sur le palais présidentiel.

Samedi, dans son entretien avec l'AFP, M. Abdullah s'est voulu rassurant: "si nos gens, nos partisans sont convaincus de la légitimité du processus, ils l'accepteront comme je l'accepte". Il a toutefois reconnu que "l'esprit de campagne" demeurait chez ses partisans dans certains endroits du pays.

Première publication : 09/08/2014