Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

Syrie: au moins 16 civils tués à Alep

AFP

Un homme aide une femme blessée après une attaque aérienne attribuée au gouvernement syrien, le 9 août 2014 dans le district d'Alep (nord)Un homme aide une femme blessée après une attaque aérienne attribuée au gouvernement syrien, le 9 août 2014 dans le district d'Alep (nord)

Un homme aide une femme blessée après une attaque aérienne attribuée au gouvernement syrien, le 9 août 2014 dans le district d'Alep (nord)Un homme aide une femme blessée après une attaque aérienne attribuée au gouvernement syrien, le 9 août 2014 dans le district d'Alep (nord)

Au moins 16 civils ont été tués samedi dans des bombardements à Alep, dans le nord de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), alors que des habitants ont affirmé à l'AFP avoir retiré des "enfants déchiquetés".

A Maadi, secteur rebelle du nord-est d'Alep, "au moins 13 civils dont un enfant ont péri et 17 ont été blessés lorsque l'armée de l'air a largué un baril d'explosif sur un immeuble", selon l'OSDH.

Et dans les secteurs sous contrôle du régime dans la deuxième ville de Syrie, au moins trois enfants ont été tués et une dizaine de personnes ont été blessées par des roquettes lancées par les rebelles, selon la même source.

Le bilan du raid à Maadi pourrait s'alourdir en raison du nombre de blessés graves, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaire à travers la Syrie.

Le correspondant de l'AFP dans le quartier a vu un bâtiment au toit totalement effondré, avec d'importants dégâts et de nombreux débris dans les environs.

Des volontaires de la "défense civile" dans les quartiers rebelles dégageaient les décombre à la hâte, et à la main. Ils ont retrouvé le corps d'un homme complètement enseveli, recouvert d'une poussière blanche, la tête ensanglantée.

D'autres volontaires retiraient des gravats à la pioche, tandis qu'un corps enveloppé d'une couverture en plastique, vraisemblablement un enfant, était transporté sur une civière.

Selon les habitants, le raid a eu lieu dans la matinée. "Il y avait des gens qui dormaient (...) un grand-père est sorti sain et sauf, mais ses trois fils, tous mariés, et leurs enfants, on ne sait rien d'eux jusqu'à présent", a affirmé un habitant sous le coup de l'émotion.

"On a retiré quatre enfants déchiquetés après que l'hélicoptère a largué le baril, que Dieu le maudisse", s'exclame-t-il à propos du président Bachar al-Assad.

D'après les habitants, le raid a visé une zone où se trouve un souk populaire.

Fin juillet, l'ONG Human Rights Watch avait rapporté que le nombre de secteurs rebelles frappés par les "barils d'explosifs" à Alep avait presque doublé en cinq mois.

Ces raids se poursuivent malgré une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU le 22 février appelant en particulier à ce que les armes ne soient plus utilisées sans discernement dans les zones civiles.

Les "barils d'explosifs" sont des bombes non guidées hautement explosives, fabriquées localement et à peu de frais, constituées généralement de gros barils d'huile, de cylindres à gaz ou de réservoirs d'eau qui ont été vidés de leur contenu.

Remplis de puissants explosifs et de ferraille pour renforcer l'effet de fragmentation, ils sont largués par hélicoptères, principale arme du régime contre les rebelles dans la guerre qui les oppose depuis trois ans.

Première publication : 09/08/2014