Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yemen : couvre-feu décrété à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

USA: Google paiera pour lutter contre les pharmacies illégales en ligne

AFP

Une pharmacie à Miami, en FlorideUne pharmacie à Miami, en Floride

Une pharmacie à Miami, en FlorideUne pharmacie à Miami, en Floride

Le géant internet Google a accepté de payer au moins 250 millions de dollars dans les cinq prochaines années pour aider à lutter contre les pharmacies étrangères en ligne vendant illégalement des médicaments aux clients américains, selon des documents judiciaires consultés vendredi.

Cet engagement entre dans le cadre d'un accord amiable passé par le groupe américain pour mettre fin à des poursuites d'actionnaires qui l'accusaient de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour empêcher les pharmacies illégales d'utiliser son réseau publicitaire en ligne.

La plainte avait été déposée en 2011, après que Google eut accepté de payer 500 millions de dollars au gouvernement américain pour solder des poursuites reposant sur les mêmes accusations.

Les autorités américaines avaient argumenté que des pharmacies en ligne canadiennes avaient utilisé le programme Adwords de Google, qui permet d'afficher des publicités en rapport avec les recherches et les sites sur lesquels navigue un internaute, pour vendre illégalement des médicaments aux Etats-Unis entre 2003 et 2009.

Aux termes de l'accord rendu public vendredi, et transmis à un tribunal de Californie, Google accepte de payer au moins 50 millions de dollars par an durant les cinq prochaines années pour financer des mesures empêchant l'apparition de ce type de publicité.

Première publication : 09/08/2014