Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

USA: Google paiera pour lutter contre les pharmacies illégales en ligne

© Getty/AFP/Archives | Une pharmacie à Miami, en FlorideUne pharmacie à Miami, en Floride

Le géant internet Google a accepté de payer au moins 250 millions de dollars dans les cinq prochaines années pour aider à lutter contre les pharmacies étrangères en ligne vendant illégalement des médicaments aux clients américains, selon des documents judiciaires consultés vendredi.

Cet engagement entre dans le cadre d'un accord amiable passé par le groupe américain pour mettre fin à des poursuites d'actionnaires qui l'accusaient de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour empêcher les pharmacies illégales d'utiliser son réseau publicitaire en ligne.

La plainte avait été déposée en 2011, après que Google eut accepté de payer 500 millions de dollars au gouvernement américain pour solder des poursuites reposant sur les mêmes accusations.

Les autorités américaines avaient argumenté que des pharmacies en ligne canadiennes avaient utilisé le programme Adwords de Google, qui permet d'afficher des publicités en rapport avec les recherches et les sites sur lesquels navigue un internaute, pour vendre illégalement des médicaments aux Etats-Unis entre 2003 et 2009.

Aux termes de l'accord rendu public vendredi, et transmis à un tribunal de Californie, Google accepte de payer au moins 50 millions de dollars par an durant les cinq prochaines années pour financer des mesures empêchant l'apparition de ce type de publicité.