Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

EUROPE

L’armée ukrainienne pilonne Donetsk à l’artillerie lourde

© Alexander Khudoteply, AFP | La ville de Donetsk porte les stigmates du conflit.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/08/2014

Alors que la communauté internationale s’inquiète d’une éventuelle "intervention humanitaire" russe dans l’est de l’Ukraine, Kiev a intensifié son offensive sur Donetsk, pilonnant la ville à l’artillerie lourde dans la nuit de samedi à dimanche.

La ville de Donetsk, fief emblématique des séparatistes pro-russes encerclé par l'armée ukrainienne, a subi un pilonnage d'artillerie lourde dans la nuit de samedi à dimanche, ont rapporté plusieurs journalistes de l'AFP. Depuis 4h20 locales, plus de 20 détonations ont été entendues depuis le centre-ville, selon une journaliste.

"Une maison privée a été détruite par un obus ainsi qu'une partie de la polyclinique N18. Une femme a été blessée à proximité", a pour sa part indiqué la mairie de Donetsk dans un communiqué.

Dimanche 10 août au matin, l'armée ukrainienne a annoncé qu’elle poursuivrait effectivement son offensive "visant à resserrer l'étau autour de Donetsk". Elle a également confirmé qu’elle avait tiré contre les bases rebelles.

Au bord d'une "catastrophe humanitaire"

La veille, le Premier ministre auto-proclamé séparatiste Alexandre Zakhatchenko a reconnu que Donetsk était "encerclé" et au bord d'une "catastrophe humanitaire" et s'est dit prêt à un cessez-le-feu si les forces ukrainiennes cessaient leur offensive.

Donetsk, la plus grande ville du bassin minier du Donbass - un million d'habitants avant les hostilités - est depuis plusieurs jours le théâtre d'intenses combats entre les insurgés pro-russes et les forces ukrainiennes.

Plusieurs civils ont perdu la vie ces derniers jours, notamment après qu'un hôpital a été touché par un obus. Selon l’ONU, le conflit aurait provoqué la fuite de près de 300 000 réfugiés.

Avec AFP
 

Première publication : 10/08/2014

  • UKRAINE

    Dans l'est de l'Ukraine, les séparatistes pro-russes se disent prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Otan met en garde contre une invasion russe dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les combats s'intensifient à Donetsk, Moscou masse ses troupes à la frontière

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)