Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

La Fédération de voile préoccupée par la pollution de la baie de Rio pour les JO-2016

AFP

Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014

Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014

La Fédération internationale de voile (ISAF) s'est déclarée "très préoccupée" par la pollution de la baie de Rio, où doivent avoir lieu les épreuves olympiques en 2016, après une semaine de compétition-test.

"Bien que nous ayons constaté beaucoup de progrès, je crois qu'il y a encore beaucoup de travail à faire; la course aux médailles ne peut pas avoir lieu entre les objets (flottants)", a dit samedi Alastair Fox, chef des compétitions de l'ISAF.

La compétition-test, la première des 45 qui seront organisées jusqu'aux JO de 2016, a mis aux prises plus de 320 régatiers de 35 pays, dont les meilleurs mondiaux, dans la baie de Guanabara où sont déversées chaque jour des milliers de litres d'eaux usées non traitées.

Parmi eux, la Néo-Zélandaise Jo Aleh, victorieuse en 470, a souligné qu'elle n'était pas habituée à naviguer dans des eaux aussi sales, tout en reconnaissant que la baie semblait plus propre que l'an passé.

"Lors de l'entraînement que nous avons fait avant les compétitions, il y avait des choses qui s'accrochaient au fond du bateau. Les détritus ralentissent le bateau et menacent de le faire chavirer. C'est ce qui est arrivé aux Néo-Zélandais de la classe Nacra qui naviguaient près du pont (qui traverse la baile vers la ville de Nitéroi)", a raconté Aleh, qui se veut tout de même optimiste pour 2016.

"Nous avons vu un grand changement depuis l'an passé. Nous avons vu dans le port des bateaux qui ramassaient les détritus. Ils ont encore deux ans, c'est long", a-t-elle estimé.

Première publication : 10/08/2014