Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

La Fédération de voile préoccupée par la pollution de la baie de Rio pour les JO-2016

AFP

Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014

Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014Les voiliers lors de la compétition-test, en vue des épreuves des JO-2016, dans la baie de Rio de Janeiro le 9 août 2014

La Fédération internationale de voile (ISAF) s'est déclarée "très préoccupée" par la pollution de la baie de Rio, où doivent avoir lieu les épreuves olympiques en 2016, après une semaine de compétition-test.

"Bien que nous ayons constaté beaucoup de progrès, je crois qu'il y a encore beaucoup de travail à faire; la course aux médailles ne peut pas avoir lieu entre les objets (flottants)", a dit samedi Alastair Fox, chef des compétitions de l'ISAF.

La compétition-test, la première des 45 qui seront organisées jusqu'aux JO de 2016, a mis aux prises plus de 320 régatiers de 35 pays, dont les meilleurs mondiaux, dans la baie de Guanabara où sont déversées chaque jour des milliers de litres d'eaux usées non traitées.

Parmi eux, la Néo-Zélandaise Jo Aleh, victorieuse en 470, a souligné qu'elle n'était pas habituée à naviguer dans des eaux aussi sales, tout en reconnaissant que la baie semblait plus propre que l'an passé.

"Lors de l'entraînement que nous avons fait avant les compétitions, il y avait des choses qui s'accrochaient au fond du bateau. Les détritus ralentissent le bateau et menacent de le faire chavirer. C'est ce qui est arrivé aux Néo-Zélandais de la classe Nacra qui naviguaient près du pont (qui traverse la baile vers la ville de Nitéroi)", a raconté Aleh, qui se veut tout de même optimiste pour 2016.

"Nous avons vu un grand changement depuis l'an passé. Nous avons vu dans le port des bateaux qui ramassaient les détritus. Ils ont encore deux ans, c'est long", a-t-elle estimé.

Première publication : 10/08/2014