Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Michel Barnier : "Le grignotage de l’Ukraine n’est pas acceptable"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Francis Collomp, ancien otage au Nigeria, raconte son évasion

En savoir plus

Moyen-Orient

Irak : 500 Yazidis tués et enterrés dans des fosses communes, selon Bagdad

© Safin Ahmed, AFP | Une femme yazidie dans le nord de l'Irak (Archive).

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/08/2014

Le ministère irakien des Droits de l'Homme a affirmé, dimanche, avoir découvert une fosse commune dans laquelle l'EIIL aurait inhumé au moins 500 Yazidis, dont certains, enterrés vivants, seraient des femmes et des enfants.

Les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont assassiné au moins 500 membres de la minorité religieuse yazidie depuis le début de leur récente offensive dans le nord de l'Irak. Ils les ont inhumés dans des fosses communes, a annoncé, dimanche 10 août, Mohamed Chia al-Soudani, le ministre irakien des Droits de l'Homme, à Reuters.

Le ministre a en outre confirmé "disposer de preuves évidentes auprès de Yazidis ayant fui Sinjar et de certains ayant échappé à la mort, mais aussi à partir d'images de scènes de crimes". Les clichés montrent les extrémistes sunnites enterrer certaines de leurs victimes vivantes, parmi lesquelles des femmes et des enfants. Mohamed Chia al-Soudani a par ailleurs ajouté que l'EIIL avait enlevé environ 300 femmes pour en faire des esclaves.

"Certaines victimes, dont des femmes et des enfants, ont été enterrées vivantes dans des fosses communes éparpillées dans et autour de Sinjar", a affirmé le ministre irakien des Droits de l'Homme. "Sur certaines images que nous avons obtenues, des cadavres de Yazidis sont alignés après avoir été tués d'une balle dans la tête, tandis que des combattants de l'État islamique se réjouissent et agitent leurs armes au-dessus des corps", a-t-il ajouté.

Les Yazidis, une minorité adepte d'un culte pré-islamique

Sinjar est le berceau de la communauté yazidie, issue de la minorité kurde d'Irak et adepte d'un culte pré-islamique considéré comme "diabolique" par les radicaux sunnites de l'EIIL. La progression des djihadistes dans le nord de l'Irak a entraîné l'exode de dizaines de milliers de Yazidis ou de membres de la minorité chrétienne.

Les combattants de l'EIIL auraient donné jusqu'à dimanche midi à 300 familles yazidies pour se convertir à l'islam ou périr, d'après Mohamed Chia al-Soudani.

Le but de ces déclarations semble être d'inciter les États-Unis et d'autres pays occidentaux à agir concrètement en soutien aux autorités de Bagdad. "Il relève désormais de la responsabilité de la communauté internationale d'adopter une position ferme contre l'État islamique pour parvenir à un consensus sur une décision légitime de déclencher une guerre [...], pour arrêter les génocides et les atrocités contre les civils", a soutenu Mohamed Chia al Soudani.

Avec Reuters

Première publication : 10/08/2014

  • IRAK

    À Bagdad, Fabius appelle à l'unité pour "mener la bataille contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • IRAK

    La France s'apprête à livrer des équipements de premier secours en Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Obama : Paris et Londres d’accord "pour soutenir l’effort humanitaire en Irak"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)