Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Le gouvernement demande à la Ligue de tirer "les conséquences" des violences de Bastia

AFP

Les ministres des Sports et de l'Intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, entourent le Premier ministre Manuel Valls, lors d'un match le 19 avril 2014 au stade de FranceLes ministres des Sports et de l'Intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, entourent le Premier ministre Manuel Valls, lors d'un match le 19 avril 2014 au stade de France

Les ministres des Sports et de l'Intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, entourent le Premier ministre Manuel Valls, lors d'un match le 19 avril 2014 au stade de FranceLes ministres des Sports et de l'Intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, entourent le Premier ministre Manuel Valls, lors d'un match le 19 avril 2014 au stade de France

Le gouvernement a demandé dimanche à la Ligue de football professionnel (LFP) de "se saisir des violences inadmissibles" en marge du match Bastia-Marseille samedi, et "d'en tirer, à son niveau, toutes les conséquences".

Les ministres des Sports et de l'Intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, rencontreront "dans les tout prochains jours" les responsables de la LFP, ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Les violences sont survenues "avant la rencontre, alors" que les forces de l'ordre "protégeaient l'arrivée du bus des joueurs de l'OM, et après le match, alors qu'elles garantissaient la sécurité de la sortie des supporters marseillais", ont-ils précisé.

Quarante-quatre policiers et gendarmes ont été blessés ou victimes de contusions, cibles, selon les ministres, de "jets de projectiles et d'engins explosifs agricoles", selon les ministres.

"Sans attendre, les investigations en cours permettront aux services de police d'identifier les fauteurs de troubles, de les présenter à la justice et de prendre à leur encontre les sanctions nécessaires, notamment sous la forme d'interdictions de stade", ont prévenu Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve.

Première publication : 10/08/2014