Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

La sécurité d'Israël dépend de la paix avec les Palestiniens (roi de Jordanie)

© AFP/Archives | Le roi de Jordanie Abdallah II lors d'une revue de ses troupes, le 3 novembre 2013 à AmmanLe roi de Jordanie Abdallah II lors d'une revue de ses troupes, le 3 novembre 2013 à Amman

La sécurité d'Israël ne sera assurée que si un accord de paix avec les Palestiniens menant à la création d'un Etat voit le jour, a affirmé dimanche le roi Abdallah II de Jordanie.

"En premier lieu, Israël est responsable de l'agression" dans la bande de Gaza, a déclaré le roi dans une interview au journal Al-Ghad, plus d'un mois après le lancement d'une nouvelle offensive israélienne sur l'enclave palestinienne qui a fait 1.916 morts, en grande majorité des civils palestiniens. Côté israélien, 64 soldats et 3 civils ont péri.

Il s'agit du conflit "le plus sanglant et le plus dévastateur" a ajouté le souverain, blâmant Israël pour ce bain de sang.

"La sécurité d'Israël ne sera pas assurée sans une véritable recherche d'une solution globale, une paix juste et une solution à deux Etats", a encore dit Abdallah II.

"C'est la seule façon pour Israël de garantir sa sécurité et d'être accepté dans la région et dans le monde entier", a également mis en garde le souverain, ajoutant que "tout le monde payerait le prix d'un échec, en particulier les générations futures, devant qui nous sommes responsables".

La Jordanie est le seul pays arabe, avec l'Egypte, à être lié à Israël par un traité de paix.