Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Afrique

Vidéo : en Éthiopie, les vignes françaises ont déjà de la bouteille

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/08/2014

Le géant des vins français, Castel, a décidé de se lancer dans la production de vin éthiopien en investissant plusieurs millions d'euros dans le pays. Le groupe y a planté 750 000 pieds de vigne importés de France.

On ne connaît généralement l’Éthiopie qu’à travers sa pauvreté, sa famine et ses terres arides de l'extrême sud. Mais on oublie souvent que ce pays de la Corne de l’Afrique, de 88 millions d'habitants, possède également des vallées luxuriantes. Alliées à une courte saison des pluies, ces terres deviennent des lieux de production particulièrement fertiles.

Le groupe Castel, par exemple, poids lourd de la bière et du vin, y a vu un potentiel. Il y a quelques années, cette entreprise française a décidé d'investir 20 millions d'euros dans le pays en y plantant des cépages importés de France : plus de 750 000 pieds de vigne ont ainsi fait le voyage jusqu'en Éthiopie. Cette année, Castel vient de récolter les fruits de son investissement et a produit sa première cuvée de Merlot, Syrah ou encore Chardonnay, dans un vignoble perché à plus de 1 500 mètres d’altitude.

"Notre objectif est vraiment de proposer du vin de bonne qualité et bon marché aux Éthiopiens. Cette année, 1 200 000 bouteilles ont été produites", explique Olivier Spillebout, responsable du vignoble Castel dans la localité de Ziway, à 160 km au sud d’Addis Abeba.

Le gouvernement éthiopien espère surtout améliorer son image à l'étranger, attirer de nouveaux investisseurs et booster l’économie du pays. Pour l’instant, le pari semble gagné : un homme d'affaire chinois a acheté 24 000 bouteilles.

L’ambassadrice de France en Éthiopie, Brigitte Collet, se félicite, elle aussi, de ce nouveau marché. "Les gens sont fiers de voir que les entreprises françaises apportent le meilleur de leur technologie et de leur savoir en Éthiopie. Je pense vraiment que l'image du pays est en train d'évoluer".

La production de vin en Éthiopie n'est pas nouvelle. Les soldats italiens, qui ont partiellement occupé le pays de 1936 à 1941, avaient planté quelques vignobles aux alentours d'Addis-Abeba, et dans le sud-est du pays. La production n'était destinée qu'à une consommation strictement personnelle de l'armée.
 

Première publication : 11/08/2014

COMMENTAIRE(S)